s'authentifier
rss feed
Accès à la fiche détaillée
Mémoire de Diplôme d'État de sage-femme - 08/04/2011, Jacques Gelis, Sophie Prudhomme (Dir.)
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
memoire_esfbaudelocque_lyonnais.pdf(930.1 KB)
Le rôle de la sage-femme dans la prise en charge des causes de mortalité maternelle entre 1870 et 1914
Elisabeth Lyonnais ()1

Au dix-neuvième siècle, 2% à 6% des parturientes meurent en couches, avec des pics de 20% certaines années. Grâce aux progrès médicaux, la mortalité maternelle diminue entre 1870 et 1914. Les sages-femmes accompagnant la majorité des accouchements, la question de leur rôle dans la prise en charge des grandes causes de mortalité maternelle, que sont l'infection puerpérale, les dystocies, les hémorragies et l'éclampsie se pose. Par l'étude d'un journal professionnel, le Journal des Sages-femmes, il est démontré que la sage-femme est formée durant ses études au dépistage de la pathologie. En attendant l'intervention du médecin qu'elle ne doit pas manquer d'appeler, elle peut prendre en charge la patiente, dans la limite de ses compétences, fixées par les lois de l'an XI et de 1892. Bien que les thérapeutiques de cette époque aient une efficacité discutable, la recherche progresse et permet l'émergence de l'Evidence Based Medecine. La sage-femme a donc un rôle de prévention, de dépistage et de diagnostic, ainsi que de prise en charge des grandes causes de mortalité maternelle.
1 :  École de sages-femmes Baudelocque
dix-neuvième siècle – sage-femme – mortalité maternelle – infection puerpérale – nineteenth century – midwives – maternal mortality – puerperal infection

tous les articles de la base du CCSd...