Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

De l’intérêt typologique d’étudier des parlers de frontière : le cas du drablésien, parler d’Azérables (Creuse)

Résumé : Le drablésien, parler traditionnel d’Azérables (Creuse), pratiqué désormais essentiellement par des personnes nées ou ayant grandi avant les années 1950 dans la commune (Quint en préparation), est un parler de frontière au sens propre, puisqu’il est classé comme A3 par Tourtoulon et Bringuier (1876), c’est-à-dire le degré le plus oïlisé pour une variété encore à dominante occitane. Néanmoins, si l’on sort de la dichotomie oc-oïl et que l’on se contente de considérer le drablésien en tant que tel, l’intérêt typologique de cette variété apparaît de façon manifeste, à divers niveaux d’organisation de la langue : - phonologie : opposition en synchronie entre des groupes /Cj/ < latin /Cl/ : plaisér /pje’ze/ (< PLACERE) vs. /Cl/ < latin /CVl/ : pelon /’plɔ̃/ ‘bogue’ (< PELLEM + suffixe)) - morphologie : le drablésien connaît un jeu complexe d’alternances radicalaires sans réel équivalent en français ou dans les variétés plus méridionales d’occitan : pelar /p(ə)’lɑ:/ ‘peler’ (radical atone-RA) vs. i pèle /i ‘pɛl/ (radical tonique–RT) mais amòcelar /amos’lɑ:/ ‘retourner l’herbe sur le pré’ (RA) vs. i amòçle /ja’mosl(ə)/ ‘je retourne…’ (RT) ou encore achetar /aʃ’tɑ:/ ‘acheter’ (RA) vs. i agite /ja’ʒit/ ‘j’achète’) (RT). - lexique : en drablésien contemporain le nom eure ‘heure’ est réalisé comme en français mais une forme de type occitan apparaît aussi dans une locution telle que t’t a l’ore /tta ’lur/ ‘maintenant’. Ainsi, le fonctionnement et la structure du drablésien en synchronie remettent nettement en cause les classifications univoques : entre modèles hérités de l’occitan, innovations locales et emprunts aux parlers d’oïl ou au français standard, le parler d’Azérables nous offre ses propres solutions pour exprimer le monde et les choses. Dans cette présentation, je développerai les points évoqués ci-dessus en insistant sur leur intérêt typologique, tant du point de vue des études romanes que de celui de la linguistique générale.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02508215
Contributor : Nicolas Quint <>
Submitted on : Friday, March 13, 2020 - 10:16:09 PM
Last modification on : Wednesday, March 18, 2020 - 1:34:32 AM
Long-term archiving on: : Sunday, June 14, 2020 - 3:12:35 PM

File

Montluçon-Quint-2019-03-15-ve...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02508215, version 1

Collections

Citation

Nicolas Quint. De l’intérêt typologique d’étudier des parlers de frontière : le cas du drablésien, parler d’Azérables (Creuse). 2es Rencontres sur les parlers du Croissant, Mar 2019, Montluçon, France. ⟨hal-02508215⟩

Share

Metrics

Record views

48

Files downloads

20