Refroidissement de la stratosphère : Détection réussie mais quantification encore incertaine, - Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) Access content directly
Journal Articles La Météorologie Year : 2013

Refroidissement de la stratosphère : Détection réussie mais quantification encore incertaine,

Philippe Keckhut
  • Function : Author
  • PersonId : 918122
Alain Hauchecorne
  • Function : Author
  • PersonId : 914935
Beatriz M. Funatsu
Guillaume Angot
  • Function : Author

Abstract

La stratosphère se refroidit sous l'effet de la diminution d'ozone et de l'augmentation de l'effet de serre. Même si les observations disponibles, qui n'ont pas été prévues initialement pour des études climatiques, présentent toutes de fortes discontinuités temporelles, on identifie clairement ce refroidissement, avec des variations en fonction de l'altitude et de la latitude. Cependant, les incertitudes concernant la quantification de ces tendances varient d'un facteur 2. Dans le futur, la synergie entre les mesures spatiales et celles depuis le sol devra se renforcer afin d'assurer notamment une meilleure continuité entre les instruments SSU et AMSU.
Fichier principal
Vignette du fichier
meteo_2013_82_31.pdf (1.47 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-00863423 , version 1 (26-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00863423 , version 1

Cite

Philippe Keckhut, Alain Hauchecorne, Chantal Claud, Beatriz M. Funatsu, Guillaume Angot. Refroidissement de la stratosphère : Détection réussie mais quantification encore incertaine,. La Météorologie, 2013, 82, pp.31-37. ⟨hal-00863423⟩
1103 View
420 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More