Refroidissement de la stratosphère : Détection réussie mais quantification encore incertaine,

Philippe Keckhut 1 Alain Hauchecorne 1 Chantal Claud 2 Beatriz M. Funatsu 1 Guillaume Angot 1
1 SHTI - LATMOS
LATMOS - Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales
Résumé : La stratosphère se refroidit sous l'effet de la diminution d'ozone et de l'augmentation de l'effet de serre. Même si les observations disponibles, qui n'ont pas été prévues initialement pour des études climatiques, présentent toutes de fortes discontinuités temporelles, on identifie clairement ce refroidissement, avec des variations en fonction de l'altitude et de la latitude. Cependant, les incertitudes concernant la quantification de ces tendances varient d'un facteur 2. Dans le futur, la synergie entre les mesures spatiales et celles depuis le sol devra se renforcer afin d'assurer notamment une meilleure continuité entre les instruments SSU et AMSU.
Type de document :
Article dans une revue
La Météorologie, Météo et Climat, 2013, pp.31-37
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00863423
Contributeur : Catherine Cardon <>
Soumis le : mercredi 18 septembre 2013 - 19:12:31
Dernière modification le : lundi 29 mai 2017 - 15:03:26

Identifiants

  • HAL Id : hal-00863423, version 1

Collections

Citation

Philippe Keckhut, Alain Hauchecorne, Chantal Claud, Beatriz M. Funatsu, Guillaume Angot. Refroidissement de la stratosphère : Détection réussie mais quantification encore incertaine,. La Météorologie, Météo et Climat, 2013, pp.31-37. 〈hal-00863423〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

355