Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

L'indien Blanc : étude du Dernier des Mohicans (1826) de James Fenimore Cooper et du Récit de la vie de Mrs. Mary Jemison (1824) de James Seaver

Résumé : Dans ce mémoire, intitulé l'Indien blanc, nous avons tenté de comprendre les relations entre les indiens d'Amérique du Nord et leurs voisins blancs, en comparant le Dernier de Mohicans (1826) de James Fenimore Cooper et le Récit de la vie de Mrs. Mary Jemison (1824) de James. Le premier est un récit d'aventures à la Walter Scott, sauf que c'est l'histoire américaine qui constitue la toile de fond du roman : on suit les péripéties d'un petit groupe composé d'indiens et de blancs, pris dans la guerre franco-indienne de 1757, et qui tentent de secourir les deux filles d'un colonel anglais. Le second, quant à lui est un récit de captivité et raconte la véritable histoire de Mary Jemison, une fille de colons irlandais enlevée, enlevée par les indiens à l'âge de douze ans vers 1754 et qui décidera finalement de rester vivre parmi ses ravisseurs. Mais ce qui fait la particularité et l'originalité de ces deux ouvrages, c'est le fait qu'ils mettent les indiens au centre de leur récit, et pas seulement de manière négative : Mary est très attachée à sa famille Seneca et Uncas donne sa vie pour sauver Cora Munro dans le Dernier des Mohicans. En dehors du fait que ces deux ouvrages jouent ainsi avec les codes de leurs genres respectifs, ils nous offrent surtout un point de vue original sur les rapports entre blancs et indiens aux XVIII° et XIX° siècles. De fait, le Récit de la vie de Mrs. Mary Jemison est présenté comme un témoignage, une sorte de biographie, et nous donne donc un point de vue interne, féminin et indien sur la question, alors que le Dernier des Mohicans qui est une fiction à part entière, résulte d'un regard externe, masculin et blanc. Par ailleurs, le Dernier des Mohicans a pour personnage principal Nathaniel Bumppo, un homme blanc qui vit et se comporte comme un indien. Tout comme Mary Jemison d'ailleurs, une femme blanche qui a choisi de rester vivre parmi les Seneca. En d'autres termes, ces deux ouvrages posent la question du mélange des cultures sur la frontière. Notre mémoire tente donc de résoudre la question de l'imaginaire blanc et de la voix indienne dans le contexte très particulier de l'affirmation de l'identité américaine. En effet, c'est deux ouvrages adoptent un point de vue rétrospectifs : on peut se demander si les auteurs tournent leurs récits dans le sens de l'histoire, et notamment à propos de la disparition des indiens à l'est du Mississippi au début du XIX° siècle. Dans ce but, nous étudions en d'abord la représentation physique des indiens par les blancs, puis les phénomènes d'hybridations culturelles dans les deux ouvrages. Enfin, nous nous penchons sur les rapports des deux auteurs avec leur époque.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [11 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00515466
Contributor : Lettres Et Arts Uga - Bibliothèque Bulles <>
Submitted on : Tuesday, September 7, 2010 - 9:32:19 AM
Last modification on : Friday, April 9, 2021 - 10:44:50 AM
Long-term archiving on: : Thursday, December 1, 2016 - 12:01:52 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00515466, version 1

Citation

Charlotte Colliat. L'indien Blanc : étude du Dernier des Mohicans (1826) de James Fenimore Cooper et du Récit de la vie de Mrs. Mary Jemison (1824) de James Seaver. Littératures. 2010. ⟨dumas-00515466⟩

Share

Metrics

Record views

994

Files downloads

1626