Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Langage et symbolique du corps dans l'Illiade et le cycle troyen

Résumé : Ce mémoire propose une réflexion sur le corps humain à l'époque de la Grèce archaïque, à travers les œuvres d'Homère et des Tragiques grecs. Il s'agit d'étudier le langage et la symbolique de ce corps, ses fonctions et représentations ainsi que son rapport à l'identité, afin d'apprendre à le connaître et de constater à la fois les différences qui existent entre lui et notre corps, à nous modernes, et l'héritage que nous lui devons. Voici un bref résumé du contenu de cette étude en trois temps. Sans avoir besoin de mots ni de phrases, le corps développe un langage qui lui est propre ; il devient un moyen d'expression, de communication entre les hommes. Le corps que l'on connaissait acteur devient émetteur de signes, de sentiments, de sensations. Afin de saisir au mieux ce langage corporel qui s'annonce multiple et abondant, nous nous penchons sur trois aspects du corps qui semblent primordiaux : le corps guerrier, le corps féminin et le corps ritualisé. Pour ce qui est de ses fonctions et de ses représentations, le corps homérique présente des formes toujours plus diverses et variées. Nous nous intéressons donc tout d'abord au corps en action, aux raisons et aux nécessités qui le poussent à toujours chercher le mouvement. Puis nous étudions le corps en tant que cause et objet de désir, les raisons pour lesquelles il est désiré et ce qui le rend désirable. Enfin, nous traitons du corps sacré et du corps divin, entre le respect et la souillure, la mort et l'immortalité. Le corps homérique entretient avec la notion d'identité un rapport aussi étroit qu'étrange : elle est, dans le monde homérique, irrémédiablement attachée au corps. Ancrée dans la corporéité, l'identité est pensée par Homère et ses contemporains comme le résultat de l'aspect physique, sa conséquence. Aussi, nous nous évertuons à comprendre le rôle du corps dans la constitution de l'identité, son importance et sa nécessité, mais aussi ses limites, pour les Grecs de l'époque archaïque qui auraient pu écrire : j'ai un corps donc je suis !
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00517069
Contributor : Uppa - Bibliothèque Spécialisée Érasme <>
Submitted on : Monday, September 13, 2010 - 2:43:59 PM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 7:13:49 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, December 14, 2010 - 2:51:56 AM

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00517069, version 1

Collections

Citation

Marion Darracq. Langage et symbolique du corps dans l'Illiade et le cycle troyen. Littératures. 2010. ⟨dumas-00517069⟩

Share

Metrics

Record views

503

Files downloads

5639