Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Homosexualités et transgression des genres dans la littérature médiévale : approche mythologique et illustration par le Roman de Silence (XIIIe siècle)

Résumé : Le Moyen Age, cette période historique qui s'étend en Occident du Ve au XVe siècle, et que l'on considère encore parfois, totalement à tort, comme une ère d'obscurantisme et de ténèbres, s'est en réalité révélée être d'une richesse artistique, scientifique et culturelle sans égal. Dignes héritiers des érudits de l'antiquité grecque et latine, les lettrés médiévaux se sont à leur tour intéressés à la problématique de la construction de l'identité : naitre homme ou femme, se sentir homme ou femme, aimer les hommes ou les femmes, c'est un peu se demander qui nous sommes, ce que nous sommes, et comment trouvons-nous notre place dans la gigantesque fresque de l'Humanité. Si l'homosexualité a, bien évidemment, existé tout au long du Moyen Age occidental, on en a assez peu parlé : à cette époque déjà, le sujet faisait peur, et une implacable répression s'est imposée pour le faire savoir à toutes et à tous. Pourtant, certains ont bravé les interdits, et ont évoqué le sujet interdit : c'est aux XIIIe et XIVe siècles, principalement, que les érudits occidentaux se sont intéressés à la question duale de l'homosexualité et de la transgression des genres. Quelle place accorder aux hommes ? Aux femmes ? Comment glorifier les uns sans dénigrer les autres, ou comment reconnaître les femmes dans un monde de plus en plus masculin et où, comme l'Histoire l'a malheureusement montré, elles allaient peu à peu perdre la sublime et l'importance dont elles bénéficiaient durant les siècles d'avant, ces siècles qui avaient précédé le christianisme réformateur et répurgateur ? Mais le Moyen Age n'est évoqué ici qu'à titre d'exemple : la problématique qui nous intéresse est universelle, et ne connaît aucune frontière temporelle ou spatiale. Les mythes, les légendes, les religions et les croyances sont de merveilleux témoins des peurs, des espoirs et des questionnements de nos ancêtres. Si l'homme peut être femme, si la femme peut être homme, si la femme peut aimer les femmes et l'homme aimer les hommes, alors tous les impossibles deviennent possibles : la dualité sur laquelle l'être humain est fondé, cette dualité qui s'impose dans tous les aspects de notre vie, de notre essence, cesse d'exister, et le dual redevient ce qu'il était à l'origine, un tout, une unité, un seul et tout à la fois. Nous allons dans un premier temps nous intéresser aux concepts d'homosexualité et de transgression des genres, et à la place qu'ils occupent dans notre société, mais aussi dans d'autres cultures et à d'autres époques comme l'Antiquité, le Moyen Age et la Renaissance. Ensuite, nous dresserons un rapide panorama des occurrences d'homosexualité et de transgression des genres que présente la littérature médiévale du XIIe au XVe siècle. Enfin, nous illustrerons ce panorama par un exemple : le Roman de Silence, texte français du XIIIe siècle, qui traite de transvestisme. Cette recherche s'achèvera sur une étude de deux érudits du IXe siècle, Jean Scot Erigène, et du XXe siècle, Mircea Eliade.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [34 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00542700
Contributor : Lettres Et Arts Uga - Bibliothèque Bulles <>
Submitted on : Friday, December 3, 2010 - 11:51:31 AM
Last modification on : Friday, April 9, 2021 - 11:19:27 AM
Long-term archiving on: : Friday, December 2, 2016 - 9:11:31 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00542700, version 1

Citation

Maëlle Coulange. Homosexualités et transgression des genres dans la littérature médiévale : approche mythologique et illustration par le Roman de Silence (XIIIe siècle). Littératures. 2010. ⟨dumas-00542700⟩

Share

Metrics

Record views

986

Files downloads

6511