Prise en charge du placenta praevia hémorragique. Évaluation des pratiques professionnelles à la maternité de Port Royal

Résumé : Le placenta praevia est une variété d'insertion placentaire particulièrement redoutée en obstétrique de par son principal risque : l'hémorragie, notamment en deuxième moitié de grossesse et jusqu'à la délivrance. Objectifs : Notre étude portait sur les femmes ayant eu un placenta praevia jusqu'à l'accouchement et ayant été hospitalisées au moins une fois à partir de 24 SA pour des métrorragies liées à ce type d'insertion placentaire. Un de nos objectifs était d'évaluer le déroulement et l'issue de ces grossesses afin d'obtenir des éléments sur le pronostic maternel et périnatal associé. Nous voulions également analyser la prise en charge de ces femmes en cas de placenta praevia hémorragique, et étudier le lien entre celle-ci et la survenue de complications graves maternelles et/ou périnatales. Matériels et méthodes : Pour ce faire, une étude rétrospective a été réalisée à Port Royal (maternité de type III) entre janvier et mai 2009, correspondant à un total de 79 patientes. Résultats : Le nombre moyen d'épisodes de métrorragies pendant la grossesse était de 3,2. De plus, le taux d'hémorragies de la délivrance était de 41%, supérieur en cas d'accreta associé : 93% vs 29% sans accreta. Au total, les hémorragies liées au placenta praevia étaient responsables de 5% de femmes transfusées en antépartum et 25% en post-partum, d'hystérectomies d'hémostase pour 8% des femmes, et d'un taux d'hémoglobine inférieur à 9g/dl en suites de couches pour 48% des femmes. En cas de placenta non recouvrant, le taux de césariennes était de 56%. Quel que soit le type de placenta, le taux de césariennes en urgence pour métrorragies était de 43%, dans 82% des cas avant 37 SA. Le taux de prématurité était de 66%, et le terme moyen de 34,5 SA. Pour 68% des femmes concernées par des complications graves maternelles et/ou périnatales, il n'a pas été mis en évidence de liens avec les pratiques effectuées. Le protocole de Port Royal était globalement respecté. Les écarts existant portaient principalement sur la contre-indication au toucher vaginal en cas de placenta recouvrant, et sur les modalités concernant la mise sous tocolyse. Les principales difficultés dans la prise en charge étaient d'évaluer le plus justement possible le moment où une césarienne devenait nécessaire à la suite de métrorragies trop abondantes ou persistantes. Conclusion : Le placenta praevia hémorragique est associé à une morbidité maternelle et périnatale élevée. Dans la majorité des cas, les complications graves associées sont difficilement évitables.
Type de document :
Mémoires
Gynécologie et obstétrique. 2010
Liste complète des métadonnées


https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00566252
Contributeur : Catherine Liron <>
Soumis le : mardi 15 février 2011 - 16:29:55
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 14:12:06
Document(s) archivé(s) le : lundi 16 mai 2011 - 03:16:33

Identifiants

  • HAL Id : dumas-00566252, version 1

Citation

Dorine Ley. Prise en charge du placenta praevia hémorragique. Évaluation des pratiques professionnelles à la maternité de Port Royal. Gynécologie et obstétrique. 2010. <dumas-00566252>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

1330

Téléchargements du document

25409