Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Autobiographie Autofiction : La singularité de l'écriture de soi chez Yasmina Khadra - 'L'écrivain' et 'L'imposture des mots'

Résumé : L'autobiographie, l'autofiction : la singularité de l'écriture de soi chez Yasmina Khadra est l'objet de notre étude. Des études consacrées aux écritures qui s'inscrivent dans une double caractérisation générique : autobiographie et autofiction. Notre corpus limité sur l'écriture de soi se distingue à notre sens par un double affichage générique des traits propres aux deux genres. En effet, 'L'Écrivain' et 'L'imposture des Mots' semblent inviter le lecteur à suivre un itinéraire sémiotique complexe au terme duquel, il pourra évaluer et goûter sa relation ambiguë au réel. La complexité de notre problématique réside dans le fait que l'autofiction est un "genre" de l'entre-deux : entre le factuel et le fictionnel, entre l'autobiographique et le romanesque, entre le vécu et le fantasmé. Entraînant ainsi le lecteur à s'interroger, à soupçonner ce qui lui est donné à lire. L'autofiction est un genre qui suscite des interrogations; l'écrivain est partagé entre la conscience de soi et la pratique de la narration. Et à cet égard, nous voulons montrer comment Yasmina Khadra se met en scène et comment son autobiographie nous paraît être une écriture où l'on a le droit de se livrer aux délices de l'imagination pure, et à l'invention la plus débridée. D'ailleurs, notre hypothèse première découle de ce premier constat. La seconde hypothèse est qu'une autofiction serait envisageable par l'absence générique dans les deux livres. Et que, s'il s'agit d'une autofiction, comment l'auteur parvient-il grâce à son écriture à semer le doute dans l'esprit du lecteur de là comment transforme-t-il son vécu en fiction. Yasmina Khadra est un Algérien qui a choisi le français comme langue d'écriture et par conséquent nous nous demandions si son autobiographie comportait une spécificité par le fait qu'il appartienne à l'univers social maghrébin, de ce fait, comment saisir la différence entre l'écriture de soi dans cette région du monde et celle de l'Europe. Alors nous nous demandons si l'élément culturel était important dans son cas. Enfin, pourrions-nous affirmer que Khadra était motivé par le choix de l'autofiction comme genre littéraire, car il nous semble à priori motivé par le désir de l'écriture et ce désir serait peut-être la veine qui véhiculera et élucidera son texte. Peut-être pas toute son écriture mais celle qui nous intéresse et qui figure dans deux livres L'écrivain et L'imposture des mots. Pour mener à bien notre projet d'étude nous avons envisagé une démarche à la lumière des différentes théories qui se sont penchées sur l'autobiographie canonique et toutes les autobiographies nouvelles, postcoloniales ainsi que l'autofiction.
Complete list of metadata

Cited literature [52 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00604899
Contributor : Sassia Moutalibi Zouai <>
Submitted on : Thursday, June 30, 2011 - 9:01:34 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 1:52:02 PM
Long-term archiving on: : Sunday, December 4, 2016 - 9:42:18 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00604899, version 1

Collections

Citation

Fizia Mokhtari Née Boulahbal. Autobiographie Autofiction : La singularité de l'écriture de soi chez Yasmina Khadra - 'L'écrivain' et 'L'imposture des mots'. Littératures. 2008. ⟨dumas-00604899⟩

Share

Metrics

Record views

1145

Files downloads

11986