Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Thromboses veineuses cérébrales au CHU Sud-Réunion : cohorte rétrospective de 100 patients : aspect thérapeutique et évolutif

Résumé : La thrombose veineuse cérébrale (TVC) est une affection rare ayant une incidence, selon les données internationales, de 0,5 à 1,32 personnes pour 100 000 habitants par an. La Réunion est particulièrement touchée par cette pathologie avec une incidence proche de 5 TVC par an pour 100 000 habitants. Notre travail est une étude rétrospective sur une période de 6 ans, incluant 100 patients de 15 à 82 ans atteints de TVC et pris en charge au CHU-Sud Réunion. Nous nous sommes intéressés aux principaux signes cliniques d'appels, aux moyens diagnostiques (biologiques et radiologiques) ainsi qu'aux traitements et à l'évolution des patients. Nos résultats retrouvent, une surreprésentation féminine de cette pathologie avec un sex ratio de 1,8, pouvant atteindre 5,2 femmes atteintes pour 1 homme dans la tranche d'âge 15-29 ans. Ceci est à mettre en lien avec l'importance de la contraception hormonale (plus de 35% des TVC chez les femmes). Sur le plan de la coagulation, une hyperhomocystéinémie est retrouvée chez 8,3% des TVC de notre série, et le facteur VIII est responsable de près de 4% de cette pathologie. Le risque associé à la grossesse et au post-partum ne représente que 7 patientes de l'étude. Nous retrouvons 27% de TVC idiopathique dans notre série. Sur le plan du traitement, les patients ont bénéficié d'une prise en charge par héparine de bas poids moléculaire (HBPM) suivie d'anti-vitamine K (AVK) ou, à partir de mai 2012, du rivaroxaban, de la famille des nouveaux anticoagulants oraux (NACO). Le pronostic des patients atteints de TVC est excellent avec plus de 83% de patients ayant retrouvé leur autonomie antérieure (Score de Rankin modifié ≤ 2). L'ensemble des patients traités par rivaroxaban a évolué de manière satisfaisante même si, chez 5 des 10 patients traités par NACO, on retrouve une recanalisation partielle sur l'imagerie finale, alors que cette recanalisation partielle du système veineux ne concerne que 23,9% des patients traités par AVK. Aucun des facteurs étiologiques traditionnels n'est particulièrement représenté dans notre série qui n'a pu identifier un facteur local prédisposant. Certains dosages qui n'avaient pas été effectués jusqu'à présent au CHU-Sud Réunion feront désormais parti du bilan systématique de thrombophilie et permettront peut-être de répondre à cette question.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [86 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01017237
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Wednesday, July 2, 2014 - 9:59:36 AM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:31:54 PM
Long-term archiving on: : Thursday, October 2, 2014 - 11:17:09 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01017237, version 1

Collections

Citation

Étienne Bon. Thromboses veineuses cérébrales au CHU Sud-Réunion : cohorte rétrospective de 100 patients : aspect thérapeutique et évolutif. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01017237⟩

Share

Metrics

Record views

170

Files downloads

8638