Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La curiethérapie interstitielle haut débit de dose dans le cancer du pénis T1-2 : une véritable alternative

Résumé : Introduction : avec une incidence de 1/100000 cas par an, le cancer de verge est l'un des cancers les plus dommageables en termes d'image génitale. Pour des raisons de radioprotection, de facilité de réalisation technique pour le personnel et le confort de traitement du patient, la curiethérapie haut débit est utilisée dans de nombreux cancers (prostate, col utérin, canal anal...) Le but de notre étude consistait en l'évaluation oncologique et fonctionnelle de patients présentant tous un cancer localisé du pénis < à T2 traités par CIH. Matériels et Méthodes : de mars 2006 à aout 2013, 12 patients présentant un carcinome épidermoïde du pénis non métastatique ont été traités par CIH. Les patients étaient classés (classification TNM 2009): T1a : 8 patients, T1b : 3 patients et T2 : 1 patient, tous N0. Les vecteurs de CIH étaient implantés sous anesthésie générale. Après scanner post implant, une dose totale de 36Gy/9f/5j (après biopsie-exérèse) ou 39Gy/9f/5j (exclusive). Les toxicités ont été évaluées en utilisant la classification CTCv4.0. Résultats : le suivi médian était de 20,5 mois [5,1-83], l'âge médian était de 77 ans [47-84] et la taille tumorale médiane de 25 mm [9-32]. La dose médiane délivrée était de 38.5Gy [34-43] (EQD2αβ10 46Gy [41-54] ; EQD2αβ3 57.5Gy [47-68]). À 5 ans, les taux de survie spécifique, globale et sans rechute loco-régionale étaient respectivement de 100%, 78% (IC95%[55-100]) et 83% (IC95%[63-100]). Un mois après la CIH, 6 patients (50%) ont présenté une radioépithélite G1 et 5 patients (41%) G2 disparaissant à 6 mois. Un patient a présenté des complications cutanées G3 (résolutives sous caisson hyperbare). Un patient a présenté une sténose du méat urétral de G3 nécessitant une méatotomie. Le seul patient ayant présenté des complications G3 est celui qui a reçu la plus forte dose (43 Gy, EQD2αβ10 54Gy ; EQD2αβ3 68Gy). Les analyses de l'évolution des scores IPSS et IIEF-5 ne retrouvaient pas de dégradation des statuts urinaire et sexuel par rapport au statut préopératoire. Conclusion : bien que les curiethérapies interstitielles bas débit de dose et de débit pulsé soient couramment utilisées pour le traitement conservateur du cancer du pénis, la CIH semble être une alternative faisable en termes d'efficacité et de toxicité.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [54 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01022871
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Friday, July 11, 2014 - 9:53:56 AM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM
Long-term archiving on: : Saturday, October 11, 2014 - 11:25:58 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01022871, version 1

Citation

Yohann David Rouscoff. La curiethérapie interstitielle haut débit de dose dans le cancer du pénis T1-2 : une véritable alternative. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-01022871⟩

Share

Metrics

Record views

228

Files downloads

2701