Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prothèse d'épaule inversée fracture : résultats cliniques et radiologiques

Résumé : Introduction : Les patients âgés traités par prothèse totale d'épaule pour fracture de l'extrémité supérieure de l'humérus retrouvent en général une épaule indolore et une élévation satisfaisante. Cependant, la consolidation des tubérosités autour de cette prothèse est difficile à obtenir chez ces patients et entraîne une perte de la rotation externe active ainsi que des complications telles que l'instabilité, l'infection ou le descellement. L'hypothèse de cette étude était que la fixation standardisée des tubérosités sur une prothèse spécifique permet d'améliorer les résultats cliniques et de diminuer les complications lors de la prise en charge des fractures de l'humérus proximal du sujet âgé. MÉTHODES : Nous avons inclus 76 patients (77 épaules) dans cette étude prospective continue multicentrique. Quarante-neuf patients (50 épaules) ont pu être revus à un an post-opératoire et trente-sept d'entre eux (38 épaules) ont pu être aussi évalués à deux ans post-opératoires. Quatorze patients (18%) sont décédés et 9 (11.5%) sont devenus grabataires à deux ans de recul. L'implant utilisé était une prothèse inversée spécifique pour fracture, avec un faible encombrement (AequalisTM Tornier). La technique chirurgicale était standardisée pour le placement de la prothèse (hauteur et rétroversion) ainsi que pour la fixation des tubérosités. Tous les patients étaient évalués cliniquement (mobilités, satisfaction, score de constant) et radiologiquement (radiographie +/- scanner) à un an et à deux ans post-opératoires. Résultats : Le taux de consolidation du trochiter était de 88% (44/50) à un an post-opératoire et ne s'est pas modifié au cours de l'année suivante (86% ; 33/38). Il y a eu deux migrations et quatre résorptions du trochiter. Aucune complication ayant nécessité une reprise chirurgicale n'a été observée. L'élévation antérieure active était en moyenne 129° (27-170), la rotation externe 23° (0-50) à un an post-opératoire. Elle est restée stable à deux ans post-opératoires puisqu'on retrouve des mobilités moyennes respectives de 135° (10-180) et 25° (0-50). La consolidation des tubérosités autour de la prothèse en bonne position était associée à une meilleure rotation externe (p < 0.05). Le score de constant était de 62 points (28-82) et 92% (43-140) pour le score de constant pondéré. CONCLUSION: En dépit de l'âge avancé des patients (80 ans en moyenne) et de leur mauvaise qualité osseuse, la consolidation des tubérosités peut être obtenue de façon fiable et reproductible grâce à une technique standardisée d'ostéosuture sur une tige spécifique pour fracture. Cette consolidation a permis une restauration de l'élévation antérieure active et de la rotation externe en diminuant le taux de complications relatif à ce genre de chirurgie. Malgré tout, la population visée reste une population fragile nécessitant une évaluation préopératoire minutieuse.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [76 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01023013
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Friday, July 11, 2014 - 1:29:22 PM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM
Long-term archiving on: : Saturday, October 11, 2014 - 12:30:21 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01023013, version 1

Citation

Lauryl Decroocq. Prothèse d'épaule inversée fracture : résultats cliniques et radiologiques. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-01023013⟩

Share

Metrics

Record views

280

Files downloads

4956