Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Repérage des patients buveurs excessifs : enquête qualitative auprès de vingt médecins généralistes et enquête transversale auprès de deux cents patients du bassin cannois

Résumé : Introduction : Le mésusage d'alcool est la deuxième cause évitable de mortalité. Le médecin généraliste doit le rechercher. Dans ce but, le RPIB (Repérage Précoce et Intervention Brève) a été développé par l'OMS et adopté en France. Un rappel historique permet de comprendre la prise de conscience tardive de ce problème ainsi que la difficulté de le définir. L'objectif de ce travail est triple : évaluer le repérage du mésusage par les généralistes, décrire comment font ils font pour repérer les patients buveurs excessifs, et savoir si les médecins ont recours au RPIB. Méthode : Réalisation d'une étude transversale en médecine libérale dans le bassin cannois. Un questionnaire à 200 patients chez 20 généralistes différents a été réalisé. Nous avons ensuite comparé les résultats des réponses des patients aux dossiers médicaux. Puis un entretien semi-dirigé était réalisé auprès des médecins portant sur : leurs connaissances du mésusage d'alcool, leurs points de vue sur la prise en charge et leurs suggestions pour améliorer le repérage et prendre en charge le mésusage. Résultats : 47% des patients avaient un risque de mésusage sur au moins un des trois tests. Le risque de mésusage est maximal chez les hommes de moins de 40 ans, célibataires et sans enfant. Dix neuf médecins avaient au moins une fois repéré la consommation d'alcool et le dossier médical était concordant aux résultats de leurs patients chez quinze d'entre eux. Les entretiens mettent en avant : la difficulté de définition du mésusage d'alcool auprès des patients, le manque de formation récente des praticiens, la sous-estimation de la consommation par les patients, la prudence pour aborder le sujet avec les femmes et le manque de temps pour aborder les thèmes de prévention. Les campagnes nationales de prévention semblent faciliter le repérage. Il y a également une demande d'amélioration qualitative des moyens existants pour la prise en charge. Enfin, très peu de médecins avaient entendu parler du RPIB. Conclusion : Quel que soit le mode de repérage, celui-ci est réalisé et concordant avec la consommation d'alcool du patient chez une majorité de médecins. La diffusion du RPIB est un message qui est actuellement mal passé. Les tests AUDIT et FACE ont obtenu des résultats très similaires. Plus facile à réaliser, le test FACE mériterait d'être validé en médecine générale en France.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [29 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01023162
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Friday, July 11, 2014 - 3:22:10 PM
Last modification on : Thursday, January 7, 2021 - 12:50:01 PM
Long-term archiving on: : Saturday, October 11, 2014 - 12:50:28 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01023162, version 1

Citation

Yonathan Beck. Repérage des patients buveurs excessifs : enquête qualitative auprès de vingt médecins généralistes et enquête transversale auprès de deux cents patients du bassin cannois. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-01023162⟩

Share

Metrics

Record views

286

Files downloads

2719