Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude des facteurs pronostiques cliniques, biologiques et moléculaires du carcinome rénal métastatique traité par thérapies ciblées

Résumé : Objectif : Le traitement médical du cancer du rein métastatique (CRM) a été profondément bouleversé par l'émergence des thérapies ciblées (TC). Cependant, si ces molécules ont permis d'améliorer le pronostic des patients traités, leur utilisation actuelle n'est pas optimale. Aussi l'identification de marqueurs pronostiques permettant de guider l'utilisation des TC dans le cadre d'une prise en charge personnalisée s'avère nécessaire. L'objectif de notre travail était d'étudier les facteurs pronostiques cliniques, biologiques, et moléculaires au sein d'une population de patients traités par TC pour un CRM. Matériel et méthodes : Une étude a été réalisée chez les patients traités par TC pour un CRM dans notre centre entre 2006 et 2012. L'ensemble des données cliniques et biologiques ont été collectées rétrospectivement. L'analyse des facteurs pronostiques a été réalisée selon 4 axes : étude de l'impact de la toxicité induite par le traitement et de la fonction rénale, étude de l'impact de l'âge à l'initiation du traitement, étude des facteurs pronostiques en deuxième ligne de TC. Le quatrième axe a consisté en une analyse moléculaire chez les patients pour lesquels du tissu tumoral congelé était disponible. La technique de QMPSF a été adaptée au rein et utilisée pour identifier les altérations génomiques quantitatives (AGQ), et déterminer leur intérêt pronostique. Résultats : 102 patients ont été inclus dans l'étude. L'âge médian était de 62 [38-87] ans. Une toxicité induite sévère et une altération de la fonction rénale sont apparues comme associées à une meilleure survie globale (SG) et sans progression (SSP) p < 0,05. La toxicité sévère a également été identifiée comme facteur indépendant pour la SG (HR=0,52 p=0,03) et la SSP (HR=0,54 P=0,03) et l'altération de la fonction rénale comme facteur de survenue de toxicité sévère (OR=3,9 p=0,01). Concernant le deuxième axe, les patients de plus de 70 ans présentaient significativement plus de toxicités sévères (73% vs. 41%, p=0,002), plus de réduction de doses des TC (79% vs. 51%, p=0,006) et plus d'arrêt du traitement (50% vs. 21%, p=0,004), cependant, ces différences de tolérance n'impactaient pas la survie. Pour le 3e axe, les facteurs pronostiques usuels ont été identifiés comme gardant un intérêt pronostique en 2e ligne. De plus, une toxicité sévère a de nouveau été identifiées comme associée à une meilleure SG et SSP (p < 0,05). L'analyse moléculaire a inclus 50 patients et a permis d'adapter avec succès la QMPSF pour l'étude du cancer du rein. Un intérêt pronostique potentiel a été identifié pour certaines AGQ, notamment les délétions des gènes CDKN2A, PLG, et ALDOB associées à des facteurs de mauvais pronostic (p < 0,05). Conclusion : Cette étude nous a permis de mettre en avant l'intérêt pronostique de la toxicité induite par les TC, ainsi que le potentiel rôle sous-jacent d'une altération de la fonction rénale. L'analyse moléculaire a également mis en évidence l'intérêt pronostique de certaines AGQ. Ces résultats doivent désormais être confirmés par de nouvelles études.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [60 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01059520
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, September 1, 2014 - 11:06:52 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:00:51 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, December 2, 2014 - 10:13:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01059520, version 1

Citation

François-Xavier Nouhaud. Étude des facteurs pronostiques cliniques, biologiques et moléculaires du carcinome rénal métastatique traité par thérapies ciblées. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01059520⟩

Share

Metrics

Record views

242

Files downloads

2022