Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La désignation de la personne de confiance : pratiques, intérêts et freins perçus. Étude qualitative auprès des médecins généralistes de Haute-Normandie

Résumé : La médecine française connaît un renouveau de son éthique. La relation médecin-malade tend vers un modèle dit "participatif". L'autonomie du patient devient alors prépondérante. La loi du 4 mars 2002 dite loi Kouchner permet au patient de désigner une personne de confiance qui l'accompagne dans son parcours de soins et le représente s'il ne peut plus s'exprimer. Proposer aux patients d'en désigner une est obligatoire à l'hôpital mais pas en médecine de ville. L'objectif de l'étude est d'évaluer les pratiques, les intérêts et les freins selon les médecins généralistes Haute Normandie concernant la désignation de la personne de confiance. Méthodologie : Notre étude qualitative par entretiens semi-dirigés a permis l'interview de 18 médecins généralistes de la région. Résultats et discussion : Les médecins n'ont pas attendu la loi pour repérer un interlocuteur privilégié. Les freins perçus sont multiples et confortés par la littérature : durée de validité imprécise, désignation écrite inadaptée, trouver le bon moment et le temps pour en parler, peur de générer de l'angoisse, doutes sur l'intégrité, la compétence ou encore le degré de fiabilité de la personne désignée, le poids des responsabilités lui incombant. Les médecins discernent toutefois des intérêts à cette désignation. Outre son rôle de soutien, la personne de confiance peut aider à coordonner les soins au domicile, notamment lors d'une fin de vie. Elle est un interlocuteur légitime quand les proches sont en désaccord. Sa participation aux décisions de limitation des soins pourrait réduire l'incompréhension des proches, source de conflits avec le médecin. Le généraliste a une place à prendre dans la diffusion de ce dispositif, en informant les patients sur ses rôles, ses intérêts mais aussi ses limites. Conclusion : La désignation d'une personne de confiance reste marginale en médecine de ville malgré des intérêts probables, dû aux nombreux freins ressentis dont une certaine méconnaissance.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [53 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01059909
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, September 2, 2014 - 11:50:49 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, December 3, 2014 - 10:46:58 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01059909, version 1

Citation

Florine Levasseur. La désignation de la personne de confiance : pratiques, intérêts et freins perçus. Étude qualitative auprès des médecins généralistes de Haute-Normandie. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01059909⟩

Share

Metrics

Record views

230

Files downloads

1103