Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Effets indésirables des antipsychotiques : cas particuliers du syndrome métabolique

Résumé : L'utilisation des antipsychotiques de deuxième génération dans le traitement de symptômes psychotiques peut engendrer des perturbations métaboliques différentes selon les molécules utilisées, regroupées sous le terme de "syndrome métabolique". La clozapine et l'olanzapine sont les deux molécules les plus à risque quant à la prise de poids, les dyslipidémies et le dérèglement du métabolisme glucidique. En première intention, la clozapine ne doit pas être utilisée ; l'olanzapine, elle, peut l'être mais avec précaution. Puis viennent, par ordre décroissant du risque métabolique, la quétiapine, la plus récemment mise sur le marché français, la rispéridone, l'amisulpride et l'aripiprazole. Afin de prévenir les changements métaboliques, un bilan pré thérapeutique et un suivi durant le traitement est nécessaire. Ces pratiques sont encore trop peu nombreuses en France, la solution serait une implication plus importante du prescripteur dans la prise en charge métabolique ou une implication du pharmacien dans le suivi du patient. Nous avons mis en avant une possible implication du pharmacien en élaborant un projet de suivi de ces patients sous forme d'entretiens pharmaceutiques, en collaboration avec les médecins prescripteurs.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [91 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01062093
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, September 9, 2014 - 11:09:02 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, December 10, 2014 - 11:25:11 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01062093, version 1

Citation

Laure Pissot. Effets indésirables des antipsychotiques : cas particuliers du syndrome métabolique. Sciences pharmaceutiques. 2014. ⟨dumas-01062093⟩

Share

Metrics

Record views

424

Files downloads

17633