Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Cognitions sociales dans les troubles bipolaires avec comorbidité addictive

Résumé : Le trouble bipolaire est une pathologie psychiatrique chronique fréquente, marquée par la sévérité et la fréquence des épisodes thymiques, ainsi que leurs conséquences sur le fonctionnement psychosocial de ces patients. La comorbidité alcoolique atteint la moitié des patients bipolaires et aggrave la symptomatologie du trouble. Même en période inter-critique, les fonctions cognitives de ces patients sont altérées, notamment les cognitions sociales. L'objectif principal de notre travail était de comparer deux cognitions sociales (la reconnaissance des émotions faciales et l'attribution d'intention) et les facteurs cliniques associés, chez des sujets bipolaires euthymiques par rapport à des témoins. L'objectif secondaire était d'étudier l'effet de la comorbidité alcoolique sur ces deux cognitions sociales dans le groupe de sujets bipolaires. Nous avons inclus 35 sujets bipolaires euthymiques et 30 sujets témoins, en fin d'hospitalisation ou lors d'une consultation externe. Les outils utilisés pour mesurer les cognitions sociales étaient la reconnaissance des émotions faciales sur logiciel informatique et l'échelle AIHQ (Ambiguous Intentionality Hostility Questionnary) d'attribution d'intention d'autrui. Un questionnaire complété par des échelles de thymie, d'insight et de qualité de vie, permettait de recueillir les données socio-démographiques et cliniques des patients puis de vérifier l'euthymie. Notre étude transversale comparative a montré que les patients bipolaires avaient des déficits des cognitions sociales par rapport aux témoins. La reconnaissance des émotions faciales négatives (peur, dégoût, colère) était diminuée comparée aux témoins. Les scores d'attribution d'intention différaient suivant les situations conflictuelles de la vie quotidienne comparés aux témoins : les patients bipolaires présentaient une hypo-réactivité émotionnelle dans les situations intentionnelles et ambiguës, tandis qu'ils présentaient une hyper-réactivité émotionnelle dans les situations accidentelles. Les patients bipolaires alcoolo-dépendants avaient une impulsivité augmentée ou une hyper-réactivité émotionnelle à l'échelle AIHQ, et une moins bonne reconnaissance des émotions faciales, par rapport aux patients bipolaires non dépendants. Les techniques de remédiation cognitive et de psychoéducation, qui semblaient avoir un effet positif dans notre étude, sont des perspectives thérapeutiques à développer et complémentaire d'une chimioprophylaxie indispensable à l'équilibre thymique de ces patients bipolaires souffrant de déficits de cognitions sociales.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01067229
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Tuesday, September 23, 2014 - 11:24:46 AM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, December 24, 2014 - 8:53:27 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01067229, version 1

Citation

Christian Moriano. Cognitions sociales dans les troubles bipolaires avec comorbidité addictive. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-01067229⟩

Share

Metrics

Record views

443

Files downloads

8300