Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Place des antipsychotiques de seconde génération dans le traitement au long cours des troubles bipolaires

Résumé : Notre revue des recommandations mondiales a mis en évidence des divergences dans le niveau d’intention des antipsychotiques utilisés en traitement d’entretien des troubles bipolaires. Le faible niveau de preuve des essais cliniques d’efficacité décrit dans ce travail permet de comprendre cette absence de consensus international. En partenariat avec l’Assurance maladie, nous avons mené une étude pharmaco-épidémiologique dont l’objectif était de décrire le parcours de soins ambulatoire des patients atteints de trouble bipolaire. Tous les patients ayant reçu un diagnostic de trouble bipolaire lors d’une hospitalisation en Aquitaine entre les années 2009 et 2012 ont été catégorisés en trois groupes : antipsychotique (AP2G), thymorégulateur (TR) ou association des deux (AP2G+TR). Un suivi de 12 mois a permis de comparer les modalités de prescriptions ainsi que les consommations de soins pour ces trois groupes. 2130 patients ont été inclus dans l’étude soit 843 pour le groupe AP2G, 963 pour le groupe TR et 324 dans le groupe AP2G+TR. Le délai avant modification était significativement plus court dans le groupe bithérapie que dans les autres groupes alors qu’aucune différence n’était retrouvée entre les groupes de monothérapie. Plus des deux tiers des patients ont arrêté leur traitement durant la première année. La co-prescription d’antidépresseurs était plus fréquente dans le groupe AP2G que dans le groupe TR. Il en était de même pour la quantité d’anxiolytique délivrée ainsi que pour le nombre d’actes de soins infirmiers et de médecine générale. Moins du tiers des patients des groupes AP2G et AP2G+TR ont bénéficié d’un bilan métabolique durant la période d’exposition à l’antipsychotique. Le coût total mensuel par patient pour ces deux groupes était supérieur à celui du groupe TR. La mortalité était significativement plus importante dans le groupe AP2G que dans le groupe TR. Le niveau de preuve actuel concernant l’efficacité et la tolérance des antipsychotiques en traitement d’entretien dans les troubles bipolaires reste faible, alors même que ces molécules sont en passe de devenir le traitement le plus prescrit en Aquitaine. Notre étude pilote a confirmé que l’exploitation des bases de données de l’assurance maladie à des fins de recherche constituait un outil d’évaluation aux fortes potentialités grâce au suivi ambulatoire des patients hospitalisés pour un trouble bipolaire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [153 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01082143
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Wednesday, November 12, 2014 - 4:44:29 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:40:42 PM
Long-term archiving on: : Friday, February 13, 2015 - 11:30:21 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01082143, version 1

Collections

Citation

Jean-Philippe Chaffiol-Iglesias. Place des antipsychotiques de seconde génération dans le traitement au long cours des troubles bipolaires. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01082143⟩

Share

Metrics

Record views

209

Files downloads

1275