Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Place du stress du réticulum endoplasmique et de la réponse aux protéines non repliées dans la carcinogénèse colique

Résumé : Lorsque les protéines s’accumulent dans le réticulum endoplasmique (RE), en cas d’hypoxie ou de manque de nutriments, la cellule est dite en état de « stress du RE ». Ce stress déclenche la « réponse aux protéines non repliées » (RPNR) afin de restaurer l’équilibre entre les protéines mal ou non repliées et les protéines chaperonnes comme BiP. Cette RPNR est nécessaire pour la croissance de nombreux cancers solides, et un important stress du RE a été observé dans des tumeurs plus agressives. En cas de stress chronique du RE, des facteurs de transcription tels que CHOP ou GADD34 sont responsables de la mort cellulaire. Il a de plus été récemment montré que dans le mésothéliome, les tumeurs sarcomatoïdes, plus agressives, perdent l’expression de GADD34. L’adénocarcinome colique apparaît suite à des altérations progressives au sein de lésion prémalignes. Notre but était de tester l’hypothèse selon laquelle le niveau d’expression des marqueurs de la réponse aux protéines non repliées (BiP, CHOP et GADD34) est corrélée à une progression de ces lésions pré-malignes vers l’adénocarcinome colique invasif. Quatre-vingt-un patients présentant des adénomes ou des adénocarcinomes coliques ont été sélectionnés par tirage au sort à partir des données du laboratoire de Pathologie du CHU de Rouen sur la période s’étendant du 01/01/2003 au 01/01/2013. L’expression de BiP, CHOP et GADD34 a été estimée par marquage immunohistochimique sur des micromatrices tissulaires confectionnées à partir d’échantillons tissulaires coliques fixés au formol et inclus en paraffine correspondant à de l’épithélium colique normal (n = 117), des adénomes coliques en dysplasie de bas grade (n = 86), des adénomes coliques en dysplasie de haut grade (n = 62), des adénocarcinomes coliques invasifs (n = 175) et des métastases ganglionnaires d’adénocarcinomes coliques (n = 6). Nous avons utilisé comme témoin positif des cellules de la lignée A549 traitées avec la tunicamycine (agent chimique induisant un stress du réticulum endoplasmique). Nous avons observé qu’alors que l’épithélium colique se transforme en adénome puis en adénocarcinome, l’expression de BiP augmente significativement (p < 0,001), alors que l’expression de CHOP et de GADD34 s’atténue progressivement (p < 0,001). Nous avons identifié une relation positive entre l’expression de BiP et la carcinogénèse colique, et une relation négative pour l’expression de CHOP et GADD34. Ces constatations sont en accord avec un modèle dans lequel le stress du RE accompagne la transformation maligne et où la perte de protéines qui induisent la toxicité d’un stress chronique du RE, comme GADD34, facilite la cancérogénèse. Ceci soulève la possibilité que le restauration de la fonction de GADD34 pourrait entraver le processus malin.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [183 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01082344
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Thursday, November 13, 2014 - 11:50:11 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:00:46 PM
Long-term archiving on: : Saturday, February 14, 2015 - 10:40:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01082344, version 1

Citation

Nicolas Piton. Place du stress du réticulum endoplasmique et de la réponse aux protéines non repliées dans la carcinogénèse colique. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01082344⟩

Share

Metrics

Record views

347

Files downloads

1287