L. Soeur and . Petite, Hé, t'as pas l'heure ? (La très jeune fille s'arrête, regarde sa montre. La soeur petite à la grande.) Hé on dirait qu'elle sent la cigarette? (A la très jeune fille

S. La and . Grande, On va le dire à ton père si tu fumes, il va pas être content de savoir que sa fille est devenue droguée

S. La, !. Cendrier, L. Soeur, and . Grande, Sandra? T'es déjà levée ou t'es pas encore couchée, p.65

L. Très-jeune-fille, elle le désire plus que tout ; nous sommes loin du cliché de la pauvre jeune fille maltraitée par sa belle famille, ici l'héroïne s'attache à être maltraitée pour expier ses fautes. Et lorsqu'une fée apparait enfin, l'espoir de voir enfin du surnaturel et du merveilleux à l'oeuvre est refusé, la fée nie ses pouvoirs, préférant faire des tours de cartes

L. Tres and J. Fille, Oui t'es qui ? Dépêche-toi

L. Fee, Absolument, je connais des tours de magie? et que je fais moi-même, sans me servir de mes pouvoirs, Je te montre? Tire une carte au hasard. (La très jeune fille tire une carte. La fée se concentre.) C'est le

L. Tres, J. Fille, !. Presque, . La, and . Fee, Huit ! (?) Ah merde, quatre de carreau. (?) Ouais je sais, c'est pas terrible. Je dois m'entraîner. J'ai décidé de plus me servir de mes pouvoirs de fée pour faire des tours de magie mais de faire en apprenant les trucs dans les livres

L. Tres and J. Fille, A quoi ça sert de faire ça ?

L. Selon-lui and . Véritable, problème de cette histoire n'est pas tant lui, le carnivore, ni même Poucet qui ne fait que survivre mais leurs parents qui abandonnent leurs enfants au premier problème

À. Sûr and . Neuf, on ne tiendra jamais le coup

O. Demain and . File-dans-la-forêt, ils viendront travailler avec nous Et puis on rentre à la maison, tous les deux Tu le dis souvent : ils sont grands, ils s'en sortiront

. Qu, est-ce que vous faites là ? Les Frères Poucet

. Vous-me-croyez, . Au-matin,-le-père-et-la-mère-ont-même-vidé-les-poches-du, and . Petit, Ils lui ont confisqué tous les cailloux qu'il avait ramassés une deuxième fois dans la nuit. Et ce petit futé trouve encore un moyen pour tracer son chemin ! Des morceaux de pain, il fallait y penser quand même, Millequatre-cents petits morceaux de pain ! (?)

L. Oui, . Tres, and . Fille, Qu'est-ce que tu racontes toi ? T'es débiles ou quoi, p.96

T. Dans-la-pièce-de-pommeratla and . Fille, le personnage de Cendrillon inverse les codes du contesource : elle n'est pas méchante mais bornée, elle répond à son père, elle souhaite se punir d'avoir oublié sa mère et rejette la fée quand celle-ci vient l'aider Alors vous déboulez comme ça dans ma chambre ? LA FEE (l'air très surpris) C'est ta chambre ?

L. Tres and J. Fille, Bon? mais moi j'ai pas le temps de parler avec vous, excusez-moi !

L. Tres and J. Fille, Oh oh oh oh ça va la vie pour vous comme ça ?! LA FEE. Ça te dérange si je fume ? On ouvrira une fenêtre

L. Fee, Ah bon ? Y a pas de fenêtre ?

L. Tres and J. Fille, Oui, c'est provisoire mais c'est comme ça. Moi ça me va en fat !

C. 'est-moche, !. Tres, and . Fille, Vous êtes pas trop gênée vous en fait ? LA FEE (montrant sa cigarette) J'arrive pas à arrêter ce truc c'est terrible, j'ai tout essayé, ça n'a pas marché Bon, je vous connais pas, je vous ai jamais vue, vous fumez dans ma chambre et je suis obligée de vous écouter me raconter votre vie en plus ? Mais moi, je peux pas vous écouter

A. Bon, je vous demande de me laisser maintenant ! De partir ou au moins de vous taire ! Je sais pas si c'est clair ! (?) Je m'en fous des autres, j'ai pas besoin de m'amuser, c'est pour les petits de s'amuser

. Moi, autre chose à faire de plus important et de plus adulte que de me distraire Et de toute façon, pour se distraire, faut l'avoir mérité et moi, je mérite pas, voilà c'est dit ! Maintenant ciao. Fermez votre bouche qui déblatère des grosses âneries à la chaîne et fermez l'armoire en sortant, p.97

L. Tres and J. Fille, elle refuse d'être heureuse et préfère penser à sa mère de peur que celle-ci ne meure pour de bon Elle est prête à s'infliger les pires punitions lorsqu'elle manque à sa parole?) Si ça se trouve, je suis une vraie salope? Et j'ai oublié de penser à ma mère pendant je sais pas combien de temps, et peut-être qu'à cause de ça, Ce n'est pas une Cendrillon banale

L. Tres and J. Fille, Je chiale pas, qu'est-ce que vous racontez ! Non mais dis donc vous ! Ça commence à bien faire de me faire insulter comme ça, ça va suffire oui, vous êtes qui pour me parler comme ça vous d'abord ?, p.98

F. Elle-ne-vit-pas-du-tout-comme-l-'héroïne-de-perraultla, ne veut pas aller au bal et elle ne finit même pas par épouser le prince En tout cas, moi j'adorerais pouvoir aller pour la première fois dans une soirée pareille, ressentir tout ce qu'on ressent dans ces moment-là : les émotions, le trac, l'excitation. C'est sûr

L. Tres, J. Fillela, and L. N. De, Ben moi, je suis pas comme vous j'ai pas envie.'' 99?) Même après que la vie les a éloignés l'un de l'autre, le très jeune prince et la très jeune fille s'écrivirent, p.100

L. Tres and J. Prince, Dans cette adaptation c'est même le prince qui donne sa chaussure à la très jeune fille Oui j'aimerais bien te donner quelque chose pour te remercier mais je sais pas quoi

L. Tres and J. Fille, C'est pas grave en fait? Tu sais, ça m

L. Tres and J. Prince, Je peux peut-être te donner une de mes chaussures, tu m'as dit qu'elles te plaisaient l'autre fois

L. Tres and J. Fille, Ah bon j'avais dit ça ?

L. Tres and J. Prince, Tu le pensais pas ?

L. Tres and J. Fille, Si si bien sûr? Bon t'as qu'à me donner une de tes chaussures en souvenir. C'est bien tu as raison

U. Consistait-en and . Objet, un tesson d'argile par exemple) rompu entre deux personnes et leur assurant de se reconnaitreLE ROI (aux deux soeurs) Vous savez, c'est très simple de vérifier ses propos. Mon fils m'a dit qu

L. Deux-soeurs, Une de ses chaussures ?

L. R. Oui and !. , Ça ce sont les jeunes ! Donc, il est très facile maintenant de demander à cette mademoiselle si elle est en possession de chaussures de mon fils

L. Tres and J. Fille, C'est pas ça dont vous parlez ?

L. Roi, Attendez voir? Ben si, c'est la chaussure de mon fils, c'est marqué le nom du fabricant à l'intérieur ! LES DEUX SOEURS (interloquées) Ah bon ?

T. Si-le-symbole-de-la-chaussure-est-À-demi-respectéle and . Prince, est elle qui détient la chaussure capable de les réunir à la fin du bal; le vrai lien entre les deux personnages se forme grâce à leur point commun, à savoir leur mère respective. Les deux enfants ont un rapport déplacé, extravagant vis-à-vis de leur génitrice absente de leur vie et si Sandra connait la vérité, le très jeune prince ignore que la sienne est morte quand il était tout petit. C'est en partageant ce chagrin qu'ils peuvent commencer à aller de l'avant

L. Tres and J. Fille, Ça a dû être un peu long

L. Tres and J. Prince, Y a quelque chose qui tournait pas rond dans cette histoire. (Il pleure. Elle le prend dans ses bras

L. Tres and J. Fille, De rien? (Elle est émue.) Bon, c'est moi qui vais rentrer peut-être? Il est tard mais on pourra se revoir si tu veux

?. Galéa and C. , La nuit Me?mePasPeur & Petite Poucet: théa?tre. Saint-Gély-du-Fesc, France): Éd. Espace, 2009.

?. Grumberg, M. Jean-claude, and . Pourchet, Mange ta main: un conte pour enfants précoces ou adultes attardés Actes Sud-Papiers, impr, 2006.

?. Oeuvres-de-recherche, J. Adam, and H. Ute, Le texte littéraire, pour une approche interdisciplinaire. Louvain-la-Neuve : Bruylant-Academia, 2009.

?. Belmont and N. , Mythe, conte et enfance : les écritures d'Orphée et de Cendrillon, 2010.

?. Granger, Sabrina (sous la direction de Michel Viegnes). L'imaginaire du sacré dans les contes de Marcel Schwob, 2006.