Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Syndrome coronarien aigu ST+ dans le Béarn : les femmes sont-elles l'égal des hommes ? À propos d'une étude rétrospective sur un an

Résumé : Objectif : Selon l’OMS, l’infarctus du myocarde est la première cause de mortalité chez la femme en 2014. La maladie coronaire de la femme apparaît comme une entité clinique spécifique que ce soit en termes d’anatomie, de physiopathologie et d’expression clinique. Le pronostic du STEMI de la femme reste plus grave que celui de l'homme, phénomène qui serait accentué par des retards de prise en charge et de revascularisation. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'impact du sexe féminin sur le délai de revascularisation au cours d'un STEMI, et d'examiner quels sont les facteurs déterminants de la prise en charge d'une femme atteinte de STEMI dans le Béarn. Méthode : Étude rétrospective sur l’année 2012 à l’hôpital de Pau, analysant les caractéristiques des patients ayant eu une coronarographie en urgence pour suspicion de STEMI évoluant depuis moins de 12h. Résultats : 164 patients ont été inclus, dont 43 femmes (26%). Ces dernières sont plus âgées que les hommes (respectivement 67 ± 19 versus 60 ± 14 ans, p<0,05). Le délai médian entre les premiers symptômes et la coronarographie est plus élevé chez les femmes (293 [Q1 = 197 ; Q3 = 369] versus 252 minutes [Q1= 168 ; Q3 = 390], ns). D’autres délais tendent à s’allonger chez les femmes : délai médian d'arrivée aux urgences, délai médian entre le premier contact médical et la revascularisation. Pour aucun d'entre eux, les différences ne sont statistiquement significatives. Pendant l'hospitalisation, les femmes font plus de poussées d'insuffisance cardiaque (21% versus 9%, p<0,05). Conclusion : La prise en charge du STEMI dans le Béarn est peu ou pas influencée par le sexe. Les femmes ont des retards de revascularisation, ce qui suggère des possibilités d'amélioration, notamment en pré-hospitalier. Les médecins comme les patientes doivent être sensibilisés à cette pathologie fréquente et grave d’autant plus que les traitements disponibles sont efficaces et ont permis depuis quelques années d’en améliorer le pronostic.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [151 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01084680
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Wednesday, November 19, 2014 - 5:36:01 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:33:39 PM
Long-term archiving on: : Friday, February 20, 2015 - 11:11:32 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01084680, version 1

Collections

Citation

Lise Gautier. Syndrome coronarien aigu ST+ dans le Béarn : les femmes sont-elles l'égal des hommes ? À propos d'une étude rétrospective sur un an. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01084680⟩

Share

Metrics

Record views

152

Files downloads

849