Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La dépression en soins primaires‎. À partir de l'étude ECOGEN

Résumé : La dépression reste l’une des premières causes d’invalidité au niveau mondial. Il s'agit un problème majeur de santé publique, à travers les conséquences personnelles, professionnelles, les décès et les coûts économiques qu’elle engendre. Les médecins généralistes sont le plus souvent les acteurs de premier recours intervenants dans la prise en charge. L’étude Ecogen, première étude de grande ampleur réalisée en France, décrit les procédures réalisées durant la consultation de médecine générale. Il s’agit d’une étude nationale, transversale, multicentrique où 54 internes en stage chez le praticien, ont codé le contenu des consultations à l'aide la CISP-2. Les consultations liées à la dépression ont été incluses et analysées au cours de cette thèse. Sur 20781 consultations, 1271 concernaient la dépression, soit une prévalence sur les 5 mois de l'étude évaluée à 6,17%. Plus de 82% des cas correspondait au diagnostic, établi antérieurement, de dépression. La durée moyenne de consultation pour dépression était significativement plus longue par rapport aux autres consultations. La majorité des motifs de consultation exprimés impliquait des éléments psychologiques (82% environ), sociaux (7%) et généraux (6,5%). Le premier motif d'ordre psychologique était la demande de prescription / renouvellement médicamenteuse, le premier motif d'ordre social était lié au travail. La prescription de traitement psychotrope se révélait comme la première des procédures utilisées par les médecins (42,5%), suivie par l’écoute et les conseils thérapeutiques (21%) puis l’examen médical (17%). Enfin, 5,93% des procédures relevaient du travail administratif. Les recours à un psychiatre ou un psychologue concernait respectivement 1,45% et 0,44% des procédures. Une analyse biologique n'était retrouvée que pour 1,1% des patients. Sur la population Ecogen étudiée, 9,3% des arrêts de travail prescrits étaient en rapport avec le diagnostic de dépression. Cette fréquence était significative par rapport au reste de la population (11,01% vs 6,98%), p<0,0001. La population des sujets dépressifs était composée majoritairement de femmes (74%) avec un sexe ratio de 3:1. L’âge moyen des patients était de 58 ans. La dépression dans la population Ecogen concernait 7,8% des retraités et 5,3% des actifs (différence significative). Parmi les actifs, les catégories socioprofessionnelles défavorisée et moyenne étaient les plus représentées (78%). Cette étude permet de mieux cerner les motifs exprimés par les patients dépressifs et de préciser l'intervention du médecin généraliste. Elle souligne les impacts socio-économiques de la dépression en termes de prévalence et d’arrêts de travail.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [26 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01109316
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, January 26, 2015 - 9:55:15 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Monday, April 27, 2015 - 10:16:10 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01109316, version 1

Citation

Mohamad Hamadé. La dépression en soins primaires‎. À partir de l'étude ECOGEN. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01109316⟩

Share

Metrics

Record views

351

Files downloads

1380