Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le médecin généraliste face aux nouvelles compétences reconnues du pharmacien d’officine‎ : état des lieux, perspectives, freins

Résumé : Au cours d’une conversation avec M. le Docteur Pascal-François Chauvet, médecin généraliste, notre ancien maître de stage, et son épouse Catherine, pharmacienne, nous avons évoqué la récente convention nationale pharmaceutique. Il nous est apparu qu’une réflexion autour de ce thème, s’appuyant sur une double enquête auprès des médecins généralistes et des pharmaciens d’officine, pouvait constituer le sujet de notre thèse. Par ailleurs, ce sujet plutôt sensible, presque politique, correspondait tout à fait à la nature d’une thèse sur un sujet d’actualité que nous aurions aimé traiter : rencontres, enquêtes, analyses... Les relations entre l’assurance maladie et les professions de santé sont, depuis le début des années soixante dix, organisées par la signature de multiples conventions nationales régulièrement actualisées et renouvelées. Les co-signataires de ces conventions sont aujourd’hui constitués par l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM) et par les syndicats ou organisations représentatifs des professions de santé. Parmi ces conventions, la convention nationale pharmaceutique du 4 avril 2012, entrée en vigueur le 7 mai 2012, se distingue par la possibilité nouvelle offerte aux pharmaciens d’officine d’accompagner certains patients atteints de maladies chroniques. Dans un premier temps, il s’agit des patients traités par anti-vitamine K (AVK). Cette possibilité a été précisée par un avenant n°1 du 10 janvier 2013, entré en vigueur le 28 juin 2013. Cette intervention du pharmacien d’officine se situant à l’aval immédiat de celle du médecin prescripteur et impliquant une bonne coordination avec ce dernier, il nous a semblé intéressant d’évaluer, deux ans après la convention et, un an après son avenant n°1 : son degré d’appropriation par les pharmaciens d’officine, la perception qu’en ont les médecins prescripteurs. Cette évaluation s’appuie sur le retour de questionnaires adressés aux médecins généralistes et aux pharmaciens d’officine et vise à faire ressortir les avantages et inconvénients de ce nouveau dispositif ainsi que les difficultés éventuellement rencontrées. Décryptage d’une petite révolution au sein de ce « vieux couple » médecin - pharmacien. C’est l’objectif de cette thèse.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [2 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01110964
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Thursday, January 29, 2015 - 11:58:56 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:00:49 PM
Long-term archiving on: : Thursday, April 30, 2015 - 11:00:25 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01110964, version 1

Citation

Justine Rose. Le médecin généraliste face aux nouvelles compétences reconnues du pharmacien d’officine‎ : état des lieux, perspectives, freins. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01110964⟩

Share

Metrics

Record views

218

Files downloads

442