Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prophylaxie de l'hémorragie du post-partum par carbétocine lors des césariennes : étude monocentrique et enquête sur son utilisation en France

Abstract : Objectif : L’ocytocine est le produit de référence en matière de prévention des hémorragies du post-partum (HPP). La carbétocine, analogue synthétique de l’ocytocine humaine à durée d’action prolongée, est une alternative thérapeutique ayant obtenu l’autorisation de mise sur le marché en France en 2006. Le but de notre travail a été de définir la place actuelle de ce produit dans la stratégie préventive des HPP au cours des césariennes en comparaison au gold standard. Matériels et méthodes : Au sein du service de gynécologie obstétrique de Nice, nous avons comparé l’injection systématique de 100 µg de carbétocine à 84 patientes en cours de césarienne à une cohorte de 91 femmes ayant reçu de l’ocytocine. Les critères principaux d’évaluation étaient les pertes sanguines, l’atonie utérine, la nécessité de thérapeutiques supplémentaires (des prostaglandines aux traitements chirurgicaux ou radio-interventionnistes), l’anémie au cours du post-partum et ses traitements. En parallèle nous avons réalisé une revue de la littérature de 1998 à nos jours, afin de relever les bénéfices de la carbétocine en comparaison à l’ocytocine. Enfin, une enquête téléphonique a permis de préciser les modalités de son utilisation dans les autres maternités de niveau III en France. Résultats : On retrouve moins d’HPP (11,9% versus 28,6% ; p=0,008), d’atonie utérine (3,6% versus 29,7% ; p<0,001) et de nécessité de transfusion de sang (2,4% versus 11% ; p=0,034) dans le groupe carbétocine. La sulprostone et le fer intraveineux ont été moins prescrits. La supériorité de la carbétocine n’a pas été prouvée par les publications dont les résultats divergent selon la population étudiée et les doses d’ocytocine témoin. Les études s’accordent difficilement sur une supériorité de la carbétocine par rapport à l’ocytocine dans la prophylaxie des HPP en cours de césarienne. Les arguments fiables manquent pour prouver l’intérêt de substituer le gold standard à ce nouveau produit. 40% des maternités de niveau III en France utilisent la carbétocine. Soit de manière systématique (33%), soit dans des situations plus spécifiques, essentiellement à risque élevé d’HPP (67%). Conclusion : La carbétocine trouve sa place dans l’arsenal prophylactique de l’HPP mais sa supériorité par rapport à l’ocytocine, largement utilisé et peu onéreux, reste discutable. D’autres études, et notamment des études médico-économiques, sont à envisager pour affiner ses indications.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [87 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01122247
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Tuesday, March 3, 2015 - 2:53:08 PM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM
Long-term archiving on: : Thursday, June 4, 2015 - 11:20:35 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01122247, version 1

Citation

Constance Cavrot. Prophylaxie de l'hémorragie du post-partum par carbétocine lors des césariennes : étude monocentrique et enquête sur son utilisation en France. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-01122247⟩

Share

Metrics

Record views

180

Files downloads

2043