Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Syndrome métabolique chez les patients schizophrènes sous antipsychotiques‎ : analyse de la prise en charge au Centre Hospitalier Pierre Janet du Havre

Résumé : Les personnes présentant une maladie mentale sévère ont un risque augmenté de décès par maladie cardio-vasculaire par rapport à la population générale. Ce risque est surdéterminé par le tabagisme, la sédentarité, la prise de poids, le syndrome métabolique et le moindre recours aux thérapeutiques cardiaques. Les antipsychotiques et plus particulièrement les antipsychotiques atypiques dont la famille des dibenzodiazépines majorent le risque de survenue d’un syndrome métabolique chez les patients et des recommandations de monitoring de ce risque ont été formulées pour le prévenir. Cependant, ces recommandations apparaissent encore insuffisamment appliquées aux patients psychotiques. Notre objectif principal est d’évaluer si les recommandations vis-à-vis du syndrome métabolique sont suivies chez les patients schizophrènes sous antipsychotiques. Méthode : Nous avons mené une étude rétrospective dans 4 services de psychiatrie adulte du Centre Hospitalier Pierre Janet du Havre. Les patients éligibles étaient des patients souffrant de troubles psychotiques, hospitalisés dans un des services concernés. Au cours de leur hospitalisation, nous avons recensé les paramètres métaboliques enregistrés sur le dossier informatique des patients. Nous avons aussi recherché la présence d’un syndrome métabolqiue selon les critères NCEP-AT III chez ces patients. Résultats : Du 15.11.2014 au 30.11.2014, 116 patients ont été inclus. Les recommandations en termes de suivi et de prise en charge du syndrome métabolique n’étaient pas suivies. Sur ces 116 patients, 8 avaient des données suffisamment renseignés et positifs pour identifier un syndrome métabolique. Différents facteurs ont pu être mis en évidence pour expliquer le manque de surveillance des patients, comme le manque de moyens humains, la volonté des psychiatres de différencier le « psychique » du « somatique », une vision pessimiste des possibilités évolutives des patients, sous-tendue peut-être par un manque de connaissances sur les thérapeutiques disponibles pour enrailler l’apparition de ce syndrome métabolique. Discussion : Nos résultats sont en accord avec la littérature s’intéressant aux patients psychotiques en ce qui concerne le manque de monitoring et de prise charge du syndrome métabolique chez ces patients. Des hypothèses explicatives se dégagent pouvant expliquer ce phénomène. Conclusion : Nos résultats montrent que les patients sont encore insuffisamment dépistés et traités pour le syndrome métabolique, ce qui augmente leur risque de décès par maladie cardio-vasculaire. Des techniques visant à améliorer les pratiques existent et doivent être mises en place dans les services hospitaliers.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [223 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01145585
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, April 24, 2015 - 4:20:42 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:00:53 PM
Long-term archiving on: : Monday, September 14, 2015 - 1:20:41 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01145585, version 1

Citation

Charlotte Pollet. Syndrome métabolique chez les patients schizophrènes sous antipsychotiques‎ : analyse de la prise en charge au Centre Hospitalier Pierre Janet du Havre. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01145585⟩

Share

Metrics

Record views

344

Files downloads

1301