La reperfusion spontanée du syndrome coronarien aigu avec sus décalage du segment ST : prévalence, facteurs prédictifs et impact pronostique : étude prospective sur 193 patients suivis pendant 1 an

Résumé : Introduction : La reperfusion coronaire précoce est l’objectif principal de la prise en charge du SCA ST+. Le traitement adjuvant donné après le diagnostic mais avant l'angioplastie peut induire reperfusion, ce qui limite le temps d’ischémie et donc la taille de la nécrose myocardique. Nous avons étudié la prévalence de la reperfusion spontanée (RS) ainsi que ses facteurs prédictifs et son impact pronostique.
Méthodes : Nous avons réalisé une étude prospective entre janvier 2012 et septembre 2013 incluant tous les SCA ST+ < 12 h traités par angioplastie primaire pris en charge au CHU de Nice. Nous avons exclu les patients qui n’avaient pas reçu une dose de charge de thiénopyridine en pré-hospitalier ainsi que ceux qui n’ont pas eu d’exploration coronarographique au court de l’hospitalisation. Les critères de reperfusion étaient cliniques et/ou angiographiques : Disparition de la douleur thoracique et diminution du sus décalage du segment ST>50 %, RIVA et/ou Flux TIMI 3 à la première injection d’iode. Le suivi a été réalisé à 1,6 et 12 mois.
Résultats : 193 patients ont été inclus, l’âge moyen est de 62,1±13,7 ans. Tous les patients avaient reçu de l’aspirine à dose de 300mg, 33(17%) ont reçu du Clopidogrel, 90(46,6%) du Prasugrel et 69(35,7%) du Ticagrelor. Soixante-trois avaient des signes cliniques ou angiographiques de reperfusion soit une prévalence de RS de 32,6%. En analyse multivariée nous retrouvons 2 facteurs prédictifs de reperfusion : le délai entre le début de la douleur et la prise de charge, HR= 0,98 avec un IC 95% [0,97-0,99] p< 0,0001 et l’administration de trinitrine (TNT) sub linguale en pré-hospitalier HR=1,7 IC 95% [1,06-2,96] p=0,03, et un de non reperfusion : l’administration d’un traitement antalgique par morphine, HR= 4 IC 95 % [0,12-0,54] p=0,004. Au cours du suivi hospitalier les patients ayant reperfusé spontanément avaient moins de troubles du rythme ventriculaires (p= 0,05) et moins d’œdème aigu de poumon (OAP) (p=0,0009). Sur l’année de suivi les patients ayant reperfusé avaient moins hospitalisation pour OAP (p=0,008).
Conclusion : La RS du SCA ST + n’est pas rare. La prise en charge précoce ainsi que l’administration de TNT la favorise. La prise de morphine quant à elle ressort comme étant un facteur de non reperfusion.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [84 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01160378
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : vendredi 5 juin 2015 - 11:41:14
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:34:43
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 septembre 2015 - 11:27:21

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01160378, version 1

Citation

Nathaniel Bitton. La reperfusion spontanée du syndrome coronarien aigu avec sus décalage du segment ST : prévalence, facteurs prédictifs et impact pronostique : étude prospective sur 193 patients suivis pendant 1 an. Médecine humaine et pathologie. 2014. 〈dumas-01160378〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

100

Téléchargements de fichiers

671