Échanges plasmatiques en réanimation médicale‎ : analyse du sous-groupe maladies auto-immunes systémiques et microangiopathies thrombotiques : expérience rouennaise entre 2008-2013

Résumé : Les échanges plasmatiques (EP) sont une thérapeutique de recours dans certaines pathologies médiées par des anticorps, des complexe immuns, des composants du complément, et d’autres éléments biologiques suspects de pathogénicité (lipoprotéines, toxines, etc.), responsables d’un processus pathologique. Ils sont particulièrement indiqués dans certaines pathologies auto-immunes comme les vascularites à ANCA ou les microangiopathies thrombotiques (MAT). L'évaluation de leur tolérance et efficacité dans ces pathologies de Médecine Interne et Néphrologie a rarement été réalisée. Méthode : Il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective conduite entre 2008 et 2013 dans le service de Réanimation Médicale du Centre Hospitalo-Universitaire de Rouen. Résultats : Cent vingt huit patients ont bénéficié d’un total de 1153 EP répartis sur 149 séries d’EP. Les indications se divisaient en 5 groupes : MAIs, MAT, rejets aigus humoraux ou mixtes de greffe (rénale ou cardiaque), pathologies neurologiques et autres indications plus rares. Les indications de Médecine Interne et Néphrologie hors rejets représentaient 44% de l’ensemble de l’activité d’EP de notre CHU et correspondaient à 59 patients ayant bénéficié de 786 EP répartis sur 66 séries. Les principales indications étaient les MAT (purpura thrombotique thrombocytopénique et syndrome hémolytique et urémique atypique (n= 25)), les vascularites à ANCA (n=18) et le syndrome de Goodpasture (n=5). Une complication liée à l’EP était rapportée dans 36 séries d’EP (55%). Il s’agissait d’une réaction anaphylactique (n=19), d’un trouble hémodynamique (n=19), digestif (n=10), d’une hypocalcémie symptomatique (n=10), d’une complication infectieuse (n=5), hémorragique (n=2) et/ou thrombotique (n=10) associée à la voie d’abord veineuse centrale. La survenue d’une complication était associée à un nombre plus important d’EP (P=0,02). Aucun décès n’était en lien direct avec les EP. L’efficacité des EP était de 86%. Conclusion : Les EP réalisés dans le cadre de pathologies de Médecine Interne et Néphrologie, sont fréquemment associés à des complications le plus souvent bénignes et constituent un traitement efficace pour les pathologies sévères dont les indications sont validées. Une meilleure standardisation des procédures devrait permettre d’en réduire les complications.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [131 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01163229
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 12 juin 2015 - 13:48:48
Dernière modification le : vendredi 13 avril 2018 - 16:44:02
Document(s) archivé(s) le : dimanche 13 septembre 2015 - 10:25:46

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01163229, version 1

Citation

Ana Sofia Bento da Costa. Échanges plasmatiques en réanimation médicale‎ : analyse du sous-groupe maladies auto-immunes systémiques et microangiopathies thrombotiques : expérience rouennaise entre 2008-2013. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01163229〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

113

Téléchargements de fichiers

866