Application de l'arrêté du 16 septembre 2003 aux objets 3D

Résumé : Les technologies laser 3D ne sont considérablement développées ces dernières années induisant une complexification du traitement des données récoltées. Les scanners 3D sont réputés pour être très précis mais l'utilisateur n'a pas de réels moyens pour le vérifier, les logiciels ne fournissant que des valeurs abstraites (ex : Scene fournit des « tensions »). Nous avons donc comparé les résultats obtenus sur un même levé avec deux procédés opératoires différents afin de déterminer sa classe de précision au sens de l'arrêté du 16 septembre 2003. Celui-ci expose que, sauf indication contraire, un volume est défini par ses arêtes ; cependant, nous sommes en droit de nous demander si cette définition est suffisante et si elle peut être appliquée dans tous les cas. Les scanners 3D ont une précision interne inférieure à 5mm qui n'est pratiquement pas dégradée par l'assemblage si celui-ci est correctement réalisé.
Type de document :
Mémoires
Sciences de l'ingénieur [physics]. 2014
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01164678
Contributeur : Cnam - Service Commun de La Documentation - Esgt <>
Soumis le : mercredi 17 juin 2015 - 15:02:36
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:02
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 septembre 2015 - 17:56:53

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01164678, version 1

Collections

Citation

Élise Costa. Application de l'arrêté du 16 septembre 2003 aux objets 3D. Sciences de l'ingénieur [physics]. 2014. 〈dumas-01164678〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

110

Téléchargements de fichiers

380