Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation échographique de la dysfonction diaphragmatique en post opératoire de chirurgie pulmonaire

Résumé : INTRODUCTION : Les dysfonctions diaphragmatiques (DD) sont fréquentes en post opératoire de chirurgie abdominale et cardiaque et peuvent être responsables de complications respiratoires [1,2]. En chirurgie thoracique, l’évaluation échographique de la mobilité diaphragmatique reste peu étudiée [3].
MATÉRIEL ET MÉTHODES : Après avoir obtenu l’approbation de notre comité local d’éthique, des mesures échographiques d’excursion diaphragmatique (ED) ont été réalisées en pré opératoire puis à J1, J3 et J7 post opératoire chez des patients ayant bénéficié d’une résection pulmonaire. Les ED droites et gauche de chaque hémidiaphragme étaient mesurées en mode 2D, chez un patient demi assis après un effort inspiratoire maximal. Le score de douleur au moment de la mesure devait être inférieur ou égal à 4/10. La valeur de l’amplitude inspiratoire de l’hémidiaphragme le plus performant était notée « Best E » [2]. Une DD était définie par une diminution de plus de 30 % de l’ED post opératoire par rapport à la valeur pré opératoire. Un « Best E » < 25 mm définissait une DD sévère (DDS). Le but de l’étude était d’observer la fréquence et la sévérité des DD en post opératoire de chirurgie pulmonaire par thoracotomie ou vidéoscopie. L’objectif secondaire était d’identifier des facteurs associés à la survenue de DD.
RÉSULTATS : Durant la période de suivie de 12 mois, 100 patients âgés en moyenne de 62 ± 10 ans ont été inclus. Un antécédent de tabagisme était retrouvé chez 78% des patients avec un VEMS pré opératoire à 87 ± 21% des valeurs normales. Soixante quatre pourcents des patients ont bénéficié d’une analgésie péridurale. Seulement 7 vidéoscopies ont été réalisées. Les valeurs d’ED droite et gauche pré opératoire étaient respectivement de 4,6 ± 1,2 cm et 4,2 ± 1,1 cm (NS). A J1 post opératoire, l’ED homolatérale à la chirurgie était statistiquement inférieure à l’ED controlatérale (p < 0,001). Des DD post opératoire étaient observées chez 73 (81,1%) patients à J1 et persistaient chez 45 (61%) et 20 (32%) patients respectivement durant les 3 et les 7 premiers jours post opératoires. Les DDS concernaient 12 patients à J1 avec une persistance à J3 et J7 respectivement chez 4 et 1 patients. Un antécédent de BPCO ou une thoracotomie postéro latérale (par rapport à une vidéoscopie) ou une résection pulmonaire > 1 lobe étaient associées de façon statistiquement significative à une DDS durant les 3 premiers jours post opératoires (p < 0,05).
CONCLUSIONS : Les DD sont fréquentes après une chirurgie pulmonaire, le plus souvent résolutives après le troisième jour post opératoire et rarement sévères. Elles peuvent être facilement détectées par la réalisation d’un monitorage échographique au lit du malade. Une résection chirurgicale étendue par thoracotomie postéro latérale pourrait constituer un facteur de risque de DD, surtout chez le patient BPCO.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [172 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01166284
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Monday, June 22, 2015 - 2:47:41 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:33:29 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 15, 2015 - 8:35:41 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01166284, version 1

Collections

Citation

Yan Puymirat. Évaluation échographique de la dysfonction diaphragmatique en post opératoire de chirurgie pulmonaire. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01166284⟩

Share

Metrics

Record views

172

Files downloads

1538