Échographie de contraste 2D/3D de type HyCoSy dans le bilan d'infertilité féminin : première expérience au CHU de Bordeaux

Résumé : Contexte : Le bilan d’infertilité féminin classique comporte une série d’examens complémentaires à réaliser à différents moments du cycle menstruel. L’hystérosalpingographie, qui un des piliers du bilan, présente l’inconvénient d’être souvent mal tolérée par les patientes, irradiante et à risque allergique. La nécessité d’alléger le bilan d’infertilité émerge. L’HyCoSy est une technique échographique récente, basées sur l’utilisation de produits de contrastes endo-cavitaires et des modes volumiques, permettant non seulement de visualiser les ovaires, l’utérus et la cavité utérine mais aussi d’explorer la perméabilité tubaire. Dans la littérature, l’efficacité diagnostique en termes d’exploration cavitaire et tubaire a montré de très bons résultats par rapport aux techniques de références. L’objectif de cette étude était d’étudier la pertinence et la faisabilité de l’HyCoSy dans le bilan d’infertilité féminin, et secondairement, pour les patientes ayant bénéficié également de l’examen de référence, de comparer les résultats d’exploration cavitaire et tubaire. Matériels et méthodes : Une vacation d’HyCoSy a été mise en place dans le service de la maternité du CHU de Bordeaux avec prêt d’un échographe Voluson E6 pour 3 mois. Les patientes étaient adressées à l’occasion de l’échographie pelvienne du début de cycle. La prise en charge habituelle n’était pas modifiée, à savoir les examens de référence du bilan d’infertilité. Au décours de l’HyCoSy, un relevé de la tolérance était réalisé et les patientes étaient rappelées à une semaine et à un mois, à la recherche de complications. Résultats : 30 patientes ont été adressées pour réaliser l’HyCoSy. 25 patientes ont bénéficié de l’examen complet avec instillation de produit de contraste, soit 49 trompes. 60% des patientes avaient un facteur de risque d’atteinte tubaire. La douleur maximale ressentie a été de 4,9/10 en moyenne, disparaissant complètement dès la fin de l’examen. La douleur était légèrement plus marquée en cas d’obstruction tubaire (5,2/10 vs 4,7/10). A distance, aucun effet indésirable notable n’a été rapporté. Un diagnostic a pu être posé pour 31 trompes dont 27 ont pu être comparées à un gold standard (hystérosalpingographie ou cœlioscopie-épreuve au bleu). La concordance, calculée à titre indicatif, est bonne avec un kappa à 0,73. L’hématométrie, présente jusqu’au 5ème jour du cycle, la position utérine intermédiaire ou rétroversée et les anomalies myométriales responsables d’une augmentation du volume utérin étaient plus souvent présentes parmi les examens non diagnostiques. Conclusion : L’HyCoSy est un examen simple et bien toléré, facilement intégrable au bilan d’infertilité féminin de routine. Un respect des indications est primordial : examen entre le 6ème et le 8ème jour du cycle, utérus antéversé et de volume normal. Dans ces conditions, il représente un moyen de dépistage efficace des patientes qui devront avoir recours à la cœlioscopie-épreuve au bleu, et permettrait l’économie de l’hystérosalpingographie et de l’hystéroscopie systématiques. La concordance de l’HyCoSy avec les examens de référence semble bonne mais notre étude n’a pas permis de réaliser une estimation fiable des qualités diagnostiques en raison du nombre important d’examens non diagnostiques et du faible effectif.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [78 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01166926
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 23 juin 2015 - 14:44:06
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:33:28
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 septembre 2015 - 21:51:41

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01166926, version 1

Collections

Citation

Céline Musset. Échographie de contraste 2D/3D de type HyCoSy dans le bilan d'infertilité féminin : première expérience au CHU de Bordeaux. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01166926〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

2834

Téléchargements de fichiers

3015