Étude en médecine générale : poursuite de la prescription de statines chez les patients de plus de 80 ans institutionnalisés dans les Landes en 2014

Résumé : La prescription actuelle des statines chez les sujets âgés de plus de 80 ans repose en France sur les recommandations établies par l'AFSSAPS en 2005. Aucune étude prospective multicentrique de grande ampleur n'a été réalisée dans cette population spécifique, la prescription repose sur des données en grande partie établies chez l'adulte plus jeune. L'objectif de notre étude en médecine générale était de décrire la prescription de statines en 2014 chez les patients de plus de 80 ans institutionnalisés à Mont-de-Marsan et sa périphérie, et de déterminer si la poursuite de la prescription semblait toujours nécessaire. Les objectifs secondaires étaient d'évaluer la prévalence des situations de dyslipidémie secondaire possible, la surveillance clinico-biologique, l'obtention des objectifs thérapeutiques fixés par les recommandations actuelles. Parmi les 754 résidents des neuf EHPAD, l'étude totalisait 100 patients sous statines, d'âge moyen de 87 ans, ayant en moyenne deux facteurs de risque cardiovasculaire dont l'âge, 28% des patients un score OMS à 4 et 58% des patients un score OMS à 3. Les molécules les plus récentes et les plus puissantes étaient globalement les plus prescrites, l'atorvastatine et la pravastatine regroupaient respectivement 43% et 31% des prescriptions. La poursuite de la prescription était discutable chez 34 patients sur 43 en prévention primaire, chez 35 patients sur 57 en prévention secondaire. Les causes de dyslipidémies secondaires possibles les plus fréquentes étaient iatrogènes et rénales. Malgré 46% des patients qui n'avaient pas eu de surveillance du bilan lipidique dans l'année, environ 80% des patients surveillés étaient à l'objectif de LDL-cholestérol fixé par les recommandations. Pour 13% des patients le dosage ou la molécule devait être reconsidérés ! en raison de valeur de LDL-cholestérol très basses, inférieures à 0,7 g/L. Les mesures non médicamenteuses de prise en charge des dyslipidémies sont à encourager et pourraient aussi limiter l'impact des dyslipidémies au grand âge aux vues des études actuelles.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [42 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01188073
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 28 août 2015 - 14:17:47
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:33:54
Document(s) archivé(s) le : dimanche 29 novembre 2015 - 10:32:27

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01188073, version 1

Collections

Citation

Thibault Duchesne. Étude en médecine générale : poursuite de la prescription de statines chez les patients de plus de 80 ans institutionnalisés dans les Landes en 2014. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01188073〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

170

Téléchargements de fichiers

1139