Le problème du mal : Saint Augustin et Nietzsche, eschatologie et généalogie

Résumé : Quel doit être le langage philosophique s'il prétend répondre à la question du mal ? Puisque toute métaphysique, soit spéculative, soit éthique, apparaît dérisoire face au langage de la lamentation, alors cette réponse devra être une histoire, qui d'une façon ou d'une autre, raconte comment est advenu ce qui ne devrait pas être. Tout l'enjeu est de savoir jusqu'à quel point cette histoire peut être pensée, c'est-à-dire traduite en concepts, sans se réduire à l'énoncé d'une contradiction. Plus précisément, il s'agit de comprendre jusqu'à quel point le concept de libre arbitre supporte l'incorporation de l'histoire sainte, et celui de volonté de puissance la généalogie de la morale, sans retomber dans l'antinomie que cette histoire elle-même entendait dépasser.
Type de document :
Mémoires
Philosophie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01194637
Contributeur : Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ufr Philosophie <>
Soumis le : lundi 7 septembre 2015 - 12:12:16
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 22:31:36
Document(s) archivé(s) le : mardi 8 décembre 2015 - 12:36:56

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01194637, version 1

Citation

Camille Soffer. Le problème du mal : Saint Augustin et Nietzsche, eschatologie et généalogie. Philosophie. 2015. 〈dumas-01194637〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

671

Téléchargements de fichiers

2494