Anomalies dysimmunitaires et de la thrombophilie au cours des fausses couches spontanées et des insuffisances vasculo-placentaires : prévalence et prises en charge thérapeutiques (analyse descriptive de novembre 2013 à novembre 2014, service de médecine interne du Professeur Pellegrin, Bordeaux)

Résumé : Contexte : Les anomalies auto-immunes et de la thrombophilie sont des facteurs de risque connus de fausses couches spontanées (FCS) et de pathologies vasculo-placentaires (PVP). Les études à haut niveau de preuve sont rares à ce sujet, aboutissant à des bilans étiologiques et des stratégies thérapeutiques mal codifiés. Objectif : Chez les patientes adressées pour bilan étiologique de FCS ou de PVP, nous avons évalué : - la prévalence des anomalies dysimmunitaires et thrombophiliques - les traitements proposés. Méthode : Nous avons réalisé une étude prospective, descriptive, de novembre 2013 à novembre 2014, dans le service de médecine interne du Professeur Jean-Luc Pellegrin, CHU de Bordeaux. Les patientes ont été séparées en deux groupes selon leurs antécédents : les FCS et les PVP. Toutes les patientes ayant répondu aux critères d’inclusion ont bénéficié d’un bilan immunologique et thrombophilique. Résultats : 84 patientes ont été incluses : 42 dans le groupe des FCS, 42 dans le groupe des PVP. Dans le groupe des FCS : 13 bilans immunologiques sur 41 explorés (31,7%) étaient anormaux et 8 bilans de thrombophilie sur 37 disponibles (21,6%) étaient pathologiques. Dans le groupe des PVP : 12 bilans immunologiques sur 39 explorés (30,7%) étaient anormaux et 11 bilans de thrombophilie sur 41 disponibles (26,8%) étaient pathologiques. Toutes les patientes qui s’étaient vues prescrire un traitement, avaient au minimum une antiagrégation plaquettaire à laquelle était associée de manière hétérogène, dans la plupart des cas, une corticothérapie et/ou une héparinothérapie. Conclusion : La réalisation d’un bilan immunologique à visée étiologique paraît nécessaire dans ces deux groupes alors que la recherche d’une anomalie thrombophilique ne paraît pas justifiée en cas de FCS. Des études à plus haut niveau de preuve semblent nécessaires. Les stratégies thérapeutiques actuelles sont hétérogènes par manque d’essais randomisés contrôlés. La mise en place de réunions de concertations pluridisciplinaires pourrait aider à homogénéiser les pratiques.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [48 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01197291
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 11 septembre 2015 - 14:08:55
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:46
Document(s) archivé(s) le : mardi 29 décembre 2015 - 00:38:59

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01197291, version 1

Collections

Citation

Caroline Kuster. Anomalies dysimmunitaires et de la thrombophilie au cours des fausses couches spontanées et des insuffisances vasculo-placentaires : prévalence et prises en charge thérapeutiques (analyse descriptive de novembre 2013 à novembre 2014, service de médecine interne du Professeur Pellegrin, Bordeaux). Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01197291〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

67

Téléchargements de fichiers

858