A. Emmanuelle-célèbre, artiste en ces mots : « L'art demande, en effet, du courage, parce que son rôle n'est pas seulement de concevoir des possibilités : il est aussi de les pousser à bout. Et le bout des possibilités n'est nulle part. » 208 En ce sens, l'art revêt les mêmes volontés que l'érotisme, car nous avons vu que l'érotisme ne peut advenir que si il y a une certaine recherche

«. La-vérité, Il est donc et restera spontanément hors-la-loi, aussi 207 ARSAN, Emmanuelle, « L'oeil détenu » in Emmanuelle, l'hypothèse d'Eros, op.cit, p.344 208 ARSAN, Emmanuelle, « Pause impossible » in Emmanuelle, l'hypothèse d'Eros, op.cit, p.357 longtemps que l'obscénité sera pour nous l

. Considérer-l-'érotisme-comme-un-art, c'est le faire rentrer dans une sphère où il ne peut plus souffrir de limites, et où il est légitimé en tant qu'objet d'étude raisonnable. Dans cette disposition, il devient alors dangereux pour l'ordre établi, tout comme l'est l'art. En conséquence, Emmanuelle Arsan en conclut que c'est justement sa force artistique qui donne à l'érotisme son statut sulfureux

«. Si-l-'érotisme-est-la-phobie-du-pouvoir, est donc moins parce qu'il est une morale différente de celle établie que parce qu'il est un art. Il n'existe pas et il n'existera jamais d'art établi : accorder droit de cité à l'art serait reconnaître à d, p.210

. Si-l-'érotisme-est-un-art, Il s'agit d'une recherche en soi et pour soi, conséquemment, rien ne peut être répréhensible puisqu'il s'agit d'un objet censé nous montrer les limites plutôt que de nous forcer à les transgresser Mais nous savons que le simple fait de montrer n'est pas inoffensif, et que l'art qui offre un terrain de réflexion privilégié par l'émotion esthétique est un outil d'émancipation fort. Il en est exactement de même de l'érotisme, qu'on peut pratiquer sans y penser mais qui finira toujours par faire s'interroger ses participants sur les possibilités non explorées. Pour résumer, selon l'auteur d'Emmanuelle : « L'érotisme, en donnant priorité aux hommes sur les totems et aux actes sur les tabous, a fait passer l'amoureux et l'aimé du statut d'objet à la dignité d'oeuvres » 211 . Voir l'érotisme comme un art aurait forcément la conséquence de nous enjoindre à l'explorer de la manière la plus impitoyable qui soit, car le fait que l'érotisme soit un outil d'émancipation sociale participe aussi du fait qu'il soit un art. 5.3.2. L'émancipation par l'art érotique En érigeant l'érotisme en tant qu'art, Emmanuelle Arsan en fait un objet qui devient beaucoup plus subversif qu'il ne l'était avant, car libéré des tabous et des moralités, Le fait qu'il ait potentiellement la même force expérimentale que l'art lui confère un statut d'autant 209 ARSAN, Emmanuelle, Ibid, « L'amour est obscène La plaie et le couteau L'orgasme et le dé, pp.372-210

R. Barthes, Fragments d'un discours amoureux, 1977.

C. Francesco and W. , La marche comme pratique esthétique, (trad. de l'italien par, J. Orsoni), 2013.

B. Dufour, Mes modèles, femmes nues à l'atelier

D. , M. Esthétique, ». , and I. Érotique, Esthétique, sous la direction de François Aubral et Michel Makarius, 2001.

M. Foucault, Histoire de la sexualité, 1994.

R. Exp and . Mapplethorpe, Institute of Contemporary Art, 1988.

J. Peakman, The pleasure's all mine, a history of perverse sex, 2013.

R. and R. Maria, Lettres à un jeune poète, trad. Josette Calas et Fanette Lepetit, 1997.

E. Verrier, Maison des jeunes chez les Muria, 1959.

?. De-lacréation, 16 1.2.1. La création que l'homme tente d'imiter par l'art est l'enfant, 16 1.2.2. Il y a bien création dans l'érotisme, même infertile, p.17

L. 'oeuvre-de-chair and ?. , 20 1.3.1. Y a-t-il des oeuvres de l'érotisme ?, p.24

?. 2ème-hypothèse:-l-'érotisme-se-prête-au-jugement-esthétique, 28 2.1. Les sens en éveil Ce qui se prête à l'appréciation des sens est digne de jugement esthétique, p.30