Les modalités de prescription des compléments nutritionnels oraux chez la personne âgée en médecine générale

Résumé : Le vieillissement de la population entraîne une augmentation de prévalence de la dénutrition chez la personne âgée. La littérature sur la prescription des Compléments Nutritionnels Oraux (CNO) nous a montré que leur utilisation apportait un bénéfice médico-économique majeur en diminuant la morbi-mortalité.
Le but de notre étude était de connaître les modalités de prescription des CNO chez les personnes âgées par les médecins généralistes du territoire français.
Matériels et méthodes :
Notre travail de recherche se basait sur une étude descriptive de type transversale à l’aide d’un questionnaire informatique sur les pratiques professionnelles en soins primaires sur le territoire français de mai à juillet 2014. Le mode d’enquête était prospectif et évaluait les pratiques à l’occasion d’une consultation. Les facteurs liés au prescripteur et influençant sa prescription était étudiés en analyses uni- et bivariées.
Résultats :
Le questionnaire a été retourné par 231 praticiens sur 2242 envois se répartissant en 54 % d’hommes et 46 % de femmes. Le critère de prescription principal des CNO était la perte de poids (44 %) et le suivi biologique (20 %). La moitié des patients ne ressentait pas de plaisir lors du repas (49 %), les motifs d’insatisfaction les plus rapportés étaient la perte d’appétit (38 %), la dysgueusie (18 %) et les troubles psychiatriques (14 %). La grande majorité des prescriptions de CNO ne se faisait pas à partir d’un poids récent mais était accompagnée de conseils de prise (71%). Les praticiens exerçant depuis plus de 10 ans donnaient des conseils plus variés que leurs homologues plus jeunes et pesaient plus fréquemment leurs patients en début de prise en charge. La fréquence de surveillance pondérale des patients vus en EHPAD, ou au domicile, était significativement plus élevée que celle des patients vus au cabinet. Les patients consultant en zone urbaine bénéficiaient plus souvent de prescription de kinésithérapie que les patients consultant en zone rurale lors d’une prescription de CNO. Les praticiens formés en nutrition donnaient plus fréquemment des conseils de prise de CNO à leurs patients que leurs homologues sans formation. Les médecins généralistes exerçant en milieu rural et semi-rural réalisaient une pesée plus proche de la date de prescription des CNO que les praticiens exerçant en ville. Les résultats de ce travail nous montrent que les pratiques actuelles des médecins généralistes sont globalement en accord avec les recommandations. Cependant, des modifications d’habitude sont encore à faire évoluer concernant la prévention et le traitement de la dénutrition par la prescription de CNO. La motivation des patients devant la prescription de CNO doit être optimisée grâce à une information plus accessible sur le sujet et des offres diversifiées pour chacun.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [57 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01206064
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : lundi 28 septembre 2015 - 13:27:47
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:33:57
Document(s) archivé(s) le : mardi 29 décembre 2015 - 10:26:53

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01206064, version 1

Citation

Joseph Sicurani. Les modalités de prescription des compléments nutritionnels oraux chez la personne âgée en médecine générale. Médecine humaine et pathologie. 2014. 〈dumas-01206064〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

134

Téléchargements de fichiers

275