Les anticorps anti-protéines carbamylées sont présents chez les patients de la cohorte ESPOIR et sont associés à l’activité clinique et aux lésions radiographiques

Résumé : Introduction : Le facteur rhumatoïde (FR) et les anticorps anti-peptides citrullinés (anti-CCP) sont utilisés en pratique pour le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde (PR). Cependant certaines PR, diagnostiquées sur des critères cliniques, restent séronégatives. Des anticorps dirigés contre des protéines carbamylées (anti-CarP) ont été récemment identifiés et pourraient être un nouveau marqueur biologique pour le diagnostic et le pronostic des PR. Dans cette étude nous avons analysé la prévalence des anticorps anti-CarP, leur association avec les autres anticorps et leur corrélation avec le phénotype de la maladie. Méthodes : Les sérums des patients issus de la cohorte ESPOIR ont été testés pour la présence des anticorps anti-CarP avec un test ELISA. Nous avons étudié leur prévalence, leur association avec les autres anticorps puis avec l’activité de la maladie, les données radiographiques et thérapeutiques, l’insuffisance rénale, les facteurs de risque et évènements cardio-vasculaires ainsi que le développement d’une PR. Résultats : Les données et les sérums (prélévés 6 mois après l’inclusion dans ESPOIR), ont été analysés pour 720 patients. Les anticorps anti-Carp étaient positifs chez 32,6% des patients. Chez les patients FR et anti-CCP négatifs, les anti-CarP étaient détectés chez 23,6%. Les anti-CarP étaient associés à une maladie plus active, mesurée par le DAS28-VS à l’inclusion (p=0,0004). Même si les patients anti-CCP+/anti-CarP- avaient plus d’érosions à l’inclusion que les anti-CCP+/anti-CarP+ (OR=0,493 [0,283-0,854], p=0,007), les anticorps anti-CarP étaient associés à une maladie plus sévère radiologiquement mesurée par la présence d’érosions à 96 mois après inclusion dans la cohorte ESPOIR (OR=2,101 [1,166- 3,793], p=0,008). Conclusions : Les anticorps anti-CarP sont présents chez un patient sur trois de la cohorte française ESPOIR. Ils permettent le diagnostic biologique de 23% des PR séronégatives. Enfin ils sont associés à une maladie clinique et radiologique plus sévère.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [35 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01206439
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 29 septembre 2015 - 09:53:15
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:34:09
Document(s) archivé(s) le : mercredi 30 décembre 2015 - 10:21:29

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01206439, version 1

Collections

Citation

Stéphanie Dublanc. Les anticorps anti-protéines carbamylées sont présents chez les patients de la cohorte ESPOIR et sont associés à l’activité clinique et aux lésions radiographiques. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01206439〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

244

Téléchargements de fichiers

48