Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge des douleurs neuropathiques chroniques par les médecins généralistes hauts-normands

Résumé : Introduction : Les douleurs neuropathiques chroniques représentent 6,9% des consultations de médecine générale. Elles sont fréquemment sous diagnostiquées et sous traitées. Matériel et méthodes : Un questionnaire en ligne a été envoyé par mail à 900 médecins généralistes de Haute Normandie, afin d’évaluer leur prise en charge des douleurs neuropathiques chroniques. Nous avons étudié les moyens diagnostiques et thérapeutiques utilisés par les omnipraticiens ainsi que les facteurs ou situations pouvant influencer leur choix. La prévalence des douleurs neuropathiques chroniques ainsi que leurs étiologies devaient être précisées. Résultats : 93 réponses ont été recueillies. 50 (54%) praticiens utilisaient l’interrogatoire et l’examen physique comme moyen diagnostique, 28 (30%) y associaient une échelle d’évaluation ou de dépistage de la douleur, 14 utilisent le DN4 (15% de l’échantillon). Les radiculopathies, les douleurs post zostériennes et les neuropathies diabétiques étaient les étiologies les plus fréquentes, respectivement 52,7%, 12,9% et 11,8%. Les antiépileptiques représentaient 32,1% des prescriptions, le tramadol 16,4%, le paracétamol ou les AINS 8,5%, les antidépresseurs tricycliques 8,5% et la codéine 7,9%. 54,9% des prescriptions de 1ère intention étaient conformes aux recommandations. Les médecins ont déclaré que l’étiologie, l’intensité et les caractéristiques de la douleur, les antécédents du patient, les interactions médicamenteuses ont une très forte influence sur leurs prescriptions. L’utilisation du DN4, l’EVS, les radiculopathies et la sensibilité du médecin à l’EVA étaient des facteurs objectifs défavorables de bonne prescription. L’utilisation de l’interrogatoire associé à l’examen physique était un facteur favorable de bonne prescription. La prévalence estimée des douleurs neuropathiques chroniques étaient de 7,5%. Conclusion: Malgré une faible utilisation du DN4, le fréquent sous diagnostic des douleurs neuropathiques n’apparait pas chez les omnipraticiens Hauts Normands. Leur traitement est lui sous optimal, et les médecins se déclarent majoritairement insuffisamment formés aux différentes thérapeutiques.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [46 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01211672
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, October 5, 2015 - 3:15:16 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, January 6, 2016 - 10:42:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01211672, version 1

Citation

Romain Chapeau. Prise en charge des douleurs neuropathiques chroniques par les médecins généralistes hauts-normands. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01211672⟩

Share

Metrics

Record views

202

Files downloads

3582