Instauration d'une insulinothérapie chez les patients diabétiques de type 2 : enquête de pratiques chez les médecins généralistes installés en Corse

Résumé : Introduction :
Le diabète de type 2 est une maladie fréquente et en constante augmentation, et le maintien d’un bon équilibre glycémique (apprécié par le dosage d’HbA1c) est primordial dans le but de limiter les complications de la maladie. L’instauration de l’insuline, quand elle devient nécessaire, constitue une étape difficile parfois retardée par le médecin.
Méthode :
Nous avons réalisé une enquête descriptive, une évaluation des pratiques professionnelles, en soumettant un questionnaire à l’ensemble des médecins généralistes libéraux installés en Corse, soit 306 médecins.
Objectif :
L’objectif de notre étude est de décrire la pratique des médecins généralistes installés en Corse concernant l’instauration de l’insulinothérapie chez les patients diabétiques de type 2, et de la comparer aux recommandations de la HAS de janvier 2013. L’objectif secondaire est l’étude des modalités pratiques de la mise sous insuline.
Résultats :
Nous avons reçu une réponse de la part de 28 médecins (9.1% de la population). Parmi eux, 71% connaissent les recommandations de la HAS. 79% des médecins initient parfois une insulinothérapie ; 61% pensent avoir du retard dans cette instauration. Les principales raisons invoquées sont l’espoir que le diabète se rééquilibre lors du prochain dosage d’HbA1c, et la peur de la réaction des patients. Les facteurs pouvant faciliter selon les médecins la mise sous insuline sont la participation à une Formation Diabète, l’aide d’une IDE à domicile, l’existence d’un réseau diabète, et l’aide d’un diabétologue. Concernant l’éducation, une majorité de médecins confie celle-ci aux IDE à domicile. On retrouve un retard à la mise sous insuline, avec une HbA1c moyenne à 9.4% lors de l’instauration. Les médecins interrogés ont tous instauré une insuline basale (glargine ou detemir), à la dose moyenne de 14 unités par jour.
Conclusion :
On retrouve dans notre étude un retard à l’instauration de l’insuline chez les médecins généralistes et un respect partiel des recommandations de la HAS, avec en particulier l’utilisation en première intention d’insuline basale.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [39 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01213480
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : jeudi 8 octobre 2015 - 15:26:45
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:46:45
Document(s) archivé(s) le : samedi 9 janvier 2016 - 10:38:44

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01213480, version 1

Citation

Pauline Casta. Instauration d'une insulinothérapie chez les patients diabétiques de type 2 : enquête de pratiques chez les médecins généralistes installés en Corse. Médecine humaine et pathologie. 2014. 〈dumas-01213480〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

114

Téléchargements de fichiers

992