Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Admission directe en court séjour gériatrique: difficultés rencontrées par les médecins généralistes des Alpes-Maritimes

Résumé : Introduction:
On observe depuis plusieurs années un vieillissement de la population française : l’INSEE estime qu’en 2060, 16,2% de la population aura plus de 75 ans. Cela avec une conséquence directe sur la consommation et sur l’organisation du système de soin qui se fait déjà ressentir, avec une explosion du taux de séjour des plus de 75 ans. Le court séjour gériatrique (CSG) est l’outil central de la filière gériatrique, et a pour mission de recevoir ces patients âgés afin de leur proposer une prise en charge médico-psycho-sociale globale. Il est régit par de nombreux textes institutionnels encourageant l’admission directe dans ces services, en opposition avec un passage par les services d’accueil des urgences, jugé délétère pour ces patients fragiles.
Objectifs:
Comprendre quels sont les freins rencontrés par les médecins généralistes à l’admission directe de leur patientelle âgée en CSG.
Méthodes:
Etude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de médecins généralistes des Alpes Maritimes. La fin des entretiens était programmée à saturation des données. L’analyse des données a été réalisée par procédure ouverte et inductive.
Résultats:
15 entretiens ont été réalisés. La majorité des médecins interrogés étaient des hommes (13/15), maitres de stage de médecine générale (8/15). La moyenne d’âge était de 54 ans. Deux grandes catégories de freins ont été mis en évidence : ceux en rapport avec l’organisation (problèmes de communication entre la ville et l’hôpital comme la difficulté à contacter directement les médecins hospitalier ou le filtre effectué les équipes soignantes; manque de place dans les services de CSG ; manque d’implication des services de spécialité dans le prise en charge les patients gériatriques) et ceux en rapport avec le patient et son entourage (au premier rang desquels on notait l’importance de la famille dans la décision d’hospitalisation). L’accès aux services de gériatrie des cliniques ainsi que la situation dans l’arrière-pays niçois représentaient des cas particuliers.
Conclusion:
L’utilité de l’admission directe en CSG est reconnue par tous mais son application pose encore problème auprès des médecins généralistes qui souhaiteraient avoir des moyens de communication plus efficaces avec ces services.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01213651
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Thursday, October 8, 2015 - 4:51:04 PM
Last modification on : Thursday, January 7, 2021 - 12:50:01 PM
Long-term archiving on: : Saturday, January 9, 2016 - 10:35:59 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01213651, version 1

Citation

Benoit Canac. Admission directe en court séjour gériatrique: difficultés rencontrées par les médecins généralistes des Alpes-Maritimes. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01213651⟩

Share

Metrics

Record views

197

Files downloads

689