Étude des facteurs de risque maternels de séparation mère-enfant à l’issu d’une hospitalisation conjointe en Unité Mère-Enfant en psychiatrie Adulte

Résumé : Introduction : Les Unités Mère-Enfant (UME) permettent un travail centré sur la dyade, en traitant la mère atteinte de troubles psychiatriques tout en assurant un environnement sécurisé à l’enfant. Certaines situations nécessitent une séparation complète de la mère et de l’enfant. Dans la littérature les facteurs de risques principaux de séparation sont le diagnostic maternel de schizophrénie, de troubles de la personnalité, le faible niveau socioéconomique, une relation de mauvaise qualité avec l’entourage et/ou le partenaire et les complications néonatales. Nous avons choisi de rechercher ces facteurs de risques au sein d’une population locale, car les modes d’actions en termes de protection de l’enfance et de soin en psychiatrie périnatale varient d’une UME à l’autre. Objectif : Étudier les caractéristiques sociodémographiques, psychiatriques, obstétricales des mères et les caractéristiques néonatales de leurs enfants au terme de l’hospitalisation en UME. Méthode : Les données de l’étude ont été recueillies rétrospectivement à partir des dossiers médicaux des patientes hospitalisées à temps complet, en post-partum entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2013, au sein de l’Unité Mère-Enfant du Pôle Universitaire de Psychiatrie Adulte du Centre Hospitalier Charles Perrens à Bordeaux. Les variables indépendantes étaient les caractéristiques sociodémographiques maternelles et infantiles, les antécédents psychiatriques et les données sur l’environnement social, les caractéristiques de la grossesse et néonatales de l'enfant et les antécédents de placement dans la fratrie de l’enfant. La variable dépendante était la demande médicale du type d’accueil de l’enfant à la sortie (demande d’Ordonnance Provisoire de Placement de l’enfant). Des analyses de régression logistique multivariées ont été effectuées pour tester l’effet indépendant des facteurs sociodémographiques, psychiatriques, obstétricales des mères et les caractéristiques néonatales de leurs enfants sur la demande de placement en fin d’hospitalisation. Résultats : Cent quarante-six dyades ont été inclues dans notre étude ; 25% des dyades sont sorties « séparées ». L’âge précoce de la première hospitalisation, le diagnostic maternel de troubles psychotiques ou de troubles graves de la personnalité et/ou d’addiction et les antécédents de placement dans la fratrie de l’enfant sont indépendamment liés à la sortie avec séparation de la dyade au terme de l’hospitalisation en UME. Conclusion : Les résultats de notre étude soulignent que la durée d’évolution et la chronicité du trouble psychiatrique maternel sont des facteurs de risques de séparation mère-enfant à la sortie d’une hospitalisation en UME. Une meilleure connaissance de ces facteurs de risques permettrait aux professionnels de la santé périnatale de mieux dépister les situations à risque de séparation, et de travailler en amont avec les services de la protection de l’enfance, administratifs ou judiciaires.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [102 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01215448
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mercredi 14 octobre 2015 - 11:26:58
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:18
Document(s) archivé(s) le : jeudi 27 avril 2017 - 04:26:53

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01215448, version 1

Collections

Citation

Alice Benacchio. Étude des facteurs de risque maternels de séparation mère-enfant à l’issu d’une hospitalisation conjointe en Unité Mère-Enfant en psychiatrie Adulte. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01215448〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

151

Téléchargements de fichiers

144