Hémi-arthroplasties et prothèses inversées à tige verrouillée sans ciment dans les fractures complexes de l’humérus proximal‎. Évaluation prospective multicentrique continue

Résumé : L’utilisation du ciment pour les tiges prothétiques en cas de fracture demeure un standard. Cependant, nous connaissons maintenant les difficultés majeures d’extraction des tiges cimentées en cas de nécessité (fracture, infection). Nous rapportons la première série de tiges sans ciment verrouillées (hémiarthroplastie ou inversée) qui ont été conçues pour répondre au cahier des charges, à la fois de la stabilité et de simplicité d’extraction au besoin. Matériel et méthodes : étude multicentrique, prospective, continue avec 100 fractures, 3 part (12%) & 4 part (88%) ont été traitées par une tige verrouillée ; 56 par hémiarthroplasties (âge moyen : 69 ans (50-90)) et 44 par prothèses totales inversées (âge moyen : 77,5 ans (59-91)). La longueur de la tige est de 15 cm avec une partie proximale recouverte d'Hydroxyapatite (HA) et un système de verrouillage distal, automatique par deux vis ; 5 diamètres de tige sont disponibles. La tige est inversable (Humelock, FX-Solutions®). Un travail anatomique premier a permis d'évaluer la reproductibilité sans iatrogénie nerveuse du système de verrouillage. Résultats : Dans le groupe hémi arthroplastie au recul moyen de 27 mois (6-96), le score de Constant pondéré atteignait 71,8 (11,11-120) et le QDash 32,47 (4,5-77,27). Dans le groupe des prothèses inversées au recul moyen de 9,2 mois (2-27) le score de Constant pondéré atteignait 71,6 (22,85-109,42) et le QDash 40,1 (2,27-70,45). Il a été noté 2 complications spécifiques au verrouillage (2%). Cela concernait 1 patient dont une des deux vis de verrouillage distal était en dehors de la tige sans conséquence, 1 patient avec une douleur sur la vis proximale car celle-ci a reculé. La vis a dû être enlevée. Aucune complication de verrouillage n’a été rapportée depuis. Aucun déplacement secondaire de la tige n’a été observé dans la série. Les autres complications observées étaient : 12 capsulites (12%), 3 algoneurodystrophies (3%), 4 lyses du tubercule majeur (4%), 2 ruptures de coiffe (2%), 1 conflit sous-acromial (1%), 2 thromboses veineuses profondes des membres inférieurs (2%), 1 infection (1%) et une lésion du nerf axillaire. Deux tiges ont dû être déposées sans engendrer de dégâts osseux : une pour infection, et une pour conversion de prothèse anatomique en inversée en raison de l’apparition progressive d’une rupture massive de coiffe. Discussion : Dans cette population de patients âgés et « chuteurs » une fracture périprothétique ou une infection peut obliger le chirurgien à enlever ou changer la tige. Au niveau de l'épaule l'ablation d'une tige cimentée demeure une procédure complexe avec régulièrement de mauvais résultats fonctionnels et un haut niveau de complications. Cette série est la première à rapporter les résultats d’une tige verrouillée sans complication significative liée au verrouillage de la tige dans le traitement des fractures complexes de l’humérus proximal. Conclusion : Verrouiller une tige humérale prothétique est une option originale mais intéressante en traumatologie de l’épaule. Ce mode de fixation est d’autant plus intéressant chez les patients ostéopéniques chez qui, l’utilisation du ciment peut s’avérer très néfaste en cas de reprise chirurgicale.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01216347
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 16 octobre 2015 - 10:28:34
Dernière modification le : jeudi 7 décembre 2017 - 12:34:13
Document(s) archivé(s) le : lundi 18 janvier 2016 - 05:59:32

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01216347, version 1

Citation

Damien Potage. Hémi-arthroplasties et prothèses inversées à tige verrouillée sans ciment dans les fractures complexes de l’humérus proximal‎. Évaluation prospective multicentrique continue. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01216347〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

62

Téléchargements de fichiers

419