Étude prospective évaluant la faisabilité et la sécurité d’une sortie précoce après l’implantation d’une valve aortique par voie transfémorale‎ : expérience rouennaise

Résumé : Introduction : Il n’y actuellement pas de consensus concernant la durée d’hospitalisation après l’implantation d’une valve aortique par voie transfémorale (TAVI-TF). Nous avons récemment démontré, de façon rétrospective, qu’une sortie précoce (dans les 72 heures) était possible dans 31% des cas sans augmentation du risque de mortalité ou de réhospitalisation à 30 jours. Nous avons donc évalué prospectivement la faisabilité et la sécurité d’une sortie précoce après un TAVI-TF. Méthodes : Entre janvier 2014 et janvier 2015, nous avons inclus consécutivement 130 patients programmés pour un TAVI-TF avec une valve EDWARDS Sapien XT ou Sapien 3 implantées sous anesthésie locale. Le taux de sortie précoce, dans les 72h, ainsi que les causes de l’échec ont été évaluées. Le critère de principal jugement associait la mortalité et les réhospitalisations à 30 jours. Résultats : La durée moyenne d’hospitalisation a été de 4 ± 2,7 jours et 76 (58,6%) patients ont pu sortir précocement dans les 3 jours dont 55 (42,3%) dans les 2 jours suivant la procédure. Les causes principales d’échec de sortie précoce ont été les troubles de conductions chez 23 (42,6%) patients, les complications vasculaires dans 13 (24,1%) cas et les problèmes sociaux chez 6 (11,1%) patients. Les autres causes ont été : une insuffisance cardiaque chez 3 (5,6%) patients, une insuffisance rénale aiguë chez 2 (3,7%) patients. Les deux seuls facteurs prédictifs indépendants d’échec de sortie précoce sont les troubles de conduction auriculo-ventriculaire nécessitants un pacemaker et les complications hémorragiques nécessitants une transfusion. Le critère principal de jugement est survenu dans 5.3% des cas dans le groupe sortie précoce versus 13% dans le groupe sortie tardive, sans différence significative (p=0.12). Conclusions : Une sortie précoce est possible dans environ 60% des cas après un TAVI-TF sous anesthésie locale utilisant une valve EDWARDS Sapien XT ou Sapien 3. Une sortie précoce est sécuritaire car elle n’est pas associée avec une augmentation de la mortalité ou des réhospitalisations à 30 jours. Les deux facteurs prédictifs d’échec de sortie précoce sont les troubles de conduction et les complications hémorragiques nécessitants une transfusion, le plus souvent d’origine vasculaire.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [28 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01216368
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 16 octobre 2015 - 10:50:56
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : lundi 18 janvier 2016 - 05:59:59

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01216368, version 1

Citation

Guillaume Cellier. Étude prospective évaluant la faisabilité et la sécurité d’une sortie précoce après l’implantation d’une valve aortique par voie transfémorale‎ : expérience rouennaise. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01216368〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

61

Téléchargements de fichiers

289