Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Taux de récidive et fertilité après prise en charge des endométriomes par vaporisation à l’énergie plasma, chez des femmes avec ou sans endométriose profonde colorectale‎ : bilan de 4 ans d’expérience

Résumé : Évaluer la probabilité de récidive et de grossesse après prise en charge d'endométriomes par vaporisation à l'énergie plasma, chez des patientes avec et sans endométriose colorectale. Matériels et méthodes : Nous avons réalisé une étude descriptive prospective incluant toutes les femmes atteintes d'endométriose ovarienne uni-ou bilatérale et prises en charge au CHU de Rouen entre janvier 2009 et décembre 2012 par vaporisation à l'énergie plasma. Nous avons étudié chez celles-ci le taux de récidive et le taux de grossesse, avec un suivi minimum de 12 mois. Résultats : Cent-vingt-quatre femmes ont été inclues, avec un suivi de 32 ± 18 mois. 76% des patientes étaient nullipares, 40,3% infertiles. Une chirurgie ovarienne avait déjà été réalisée chez 43% d'entre elles, 56% présentaient des endométriomes ovariens bilatéraux, 84% une endométriose profonde et 44% une atteinte colorectale. Une récidive a eu lieu chez 14.5% des patientes. Le risque de récidive est 3,3 fois plus élevé chez les patientes traitées pour endométriomes bilatéraux ; non influencé par l'antécédent de kystectomie, d'infertilité ou le traitement d'une endométriose colorectale. Le taux de grossesse est de 61%, dont 65% de grossesses spontanées. La probabilité de grossesse est divisée par 3 en cas d'âge supérieur à 35 ans, mais non influencée par l'antécédent de stérilité, la bilatéralité des kystes, une taille de kyste supérieure à 4 cm ou le traitement concomitant d'une endométriose colorectale. Chez les 38 patientes avec endométriose colorectale, le taux de grossesse est de 65,8%, dont 60% spontanées. 16 étaient connues comme infertiles, le taux de grossesse spontanée post-opératoire chez celles-ci est de 37.5%. Conclusion : Notre étude confirme l'intérêt de l'utilisation de l'énergie plasma pour l'ablation des endométriomes ovariens. Elle permettrait une meilleure préservation du parenchyme ovarien, ce qui est étayé par notre taux de grossesse postopératoire, considérablement élevé comparé à celui de séries de femmes porteuses d'endométriomes traités par kystectomie. Par ailleurs, il existe un débat concernant la meilleure prise en charge à proposer aux patientes qui ont un désir de grossesse et qui présentent une endométriose profonde colorectale, à savoir réalisation d'une chirurgie première ou proposition d'Aide Médicale à la Procréation avant toute prise en charge chirurgicale. Notre étude suggère que la prise en charge concomitante d'une endométriose colorectale ne modifie ni le taux de récidive postopératoire, ni la probabilité de grossesse. La prise en charge chirurgicale des endométriomes et de l'endométriose colorectale permettrait même d'éviter à un tiers de ces femmes un lourd parcours d'AMP, diminuant par la même occasion les dépenses de santé publique.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [113 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01225609
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, November 6, 2015 - 1:33:32 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Monday, February 8, 2016 - 12:57:25 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01225609, version 1

Citation

Solène Quibel. Taux de récidive et fertilité après prise en charge des endométriomes par vaporisation à l’énergie plasma, chez des femmes avec ou sans endométriose profonde colorectale‎ : bilan de 4 ans d’expérience. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01225609⟩

Share

Metrics

Record views

143

Files downloads

1943