Être psyclownmotricien : du fond poétique commun de l'expressivité du corps à la thérapie psychomotrice

Résumé : Les clowns et les psychomotriciens partagent un espace potentiel. A travers le jeu, chacun d'eux revisite les quatre niveaux psychomoteurs: le tonus, la sensorialité, l'affectivité, et la représentation. Il est possible d'établir un parallèle entre stage de découverte de son clown et l'émergence du "je" chez les enfants en situation de handicap au cours de la thérapie psychomotrice. Le partage de ce fond poétique commun reflète les fonctions du clown et celles du psychomotricien. Leurs postures d'ouverture leur offrent une appétence à aller à la rencontre de l'Autre dans sa singularité et son universalité. Il en découle une vision de la psychomotricité proche des Arts et des Sciences Humaines.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01230959
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : jeudi 19 novembre 2015 - 12:32:09
Dernière modification le : mercredi 19 septembre 2018 - 01:38:38
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 avril 2017 - 14:28:41

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01230959, version 1

Citation

Céline Allaoua. Être psyclownmotricien : du fond poétique commun de l'expressivité du corps à la thérapie psychomotrice. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01230959〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

245

Téléchargements de fichiers

964