Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation de l’apport diagnostique de la TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC comparée à la scintigraphie monophotonique des récepteurs de la somatostatine dans la néoplasie endocrinienne multiple de type 1

Résumé : Contexte : La scintigraphie des récepteurs de la somatostatine (SRS) à l’111In-pentétréotide est communément utilisée pour détecter les tumeurs neuroendocrines duodéno-pancréatiques (TNEdp) chez les patients atteints de néoplasie endocrinienne multiple de type 1 (NEM1). La tomographie à émission de positons (TEP) couplée à la tomodensitométrie (TDM) au 68Ga-DOTA-TOC a démontré sa supériorité dans la détection des TNEdp sporadiques par rapport à la SRS. Peu de données existent sur l’intérêt de la TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC dans le cadre de la NEM1. Objectif : L’objectif principal de notre étude est l’évaluation des performances diagnostiques de la TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC par rapport à la SRS à l’111In-pentétréotide dans le diagnostic des TNEdp dans la NEM1. Patients et méthodes : 19 patients atteints de NEM1 suivis dans le service d’endocrinologie du CHU de Bordeaux ont été inclus prospectivement. Les patients ont bénéficié d’une TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC, une SRS à l’111In-pentétréotide, et une TDM cervico-thoraco-abdomino-pelvienne injectée. Les images de TEP et SRS ont été analysées en aveugle par deux médecins nucléaires spécialistes de l’imagerie endocrinienne, et les images de TDM par une radiologue spécialiste de l’imagerie endocrinienne. Les résultats ont ensuite été analysés en ouvert, avec corrélation des lésions retrouvées dans chaque modalités. En cas de discordances, d’autres imageries ont été proposées afin de confirmer la présence de lésions. Le « gold standard » pour le diagnostic des TNE reposait sur l’histologie ou sur l’imagerie morphologique. Résultats : Les sensibilités de la TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC et la SRS dans le diagnostic des TNEdp étaient respectivement de 76% et 20% (p < 0,0001). Toutes les lésions vraies positives détectées en SRS étaient retrouvées en TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC. Les faux négatifs de la TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC correspondaient à des TNEdp de taille < 10 mm ou à des TNE agressives, positives en 18F-FDG. De plus, l’acquisition TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC corps entier a permis la détection de tumeurs extra abdominales liées à la NEM1 : une TNE bronchique non détectée en TDM, et 3 méningiomes non détectés en SRS. Conclusion : La TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC possède une bonne sensibilité de détection des TNEdp, et peut remplacer la SRS dans le bilan des patients atteints de NEM1.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [189 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01236316
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Tuesday, December 1, 2015 - 3:50:00 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:32:55 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, March 2, 2016 - 2:50:49 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01236316, version 1

Collections

Citation

Paul Schwartz. Évaluation de l’apport diagnostique de la TEP-TDM au 68Ga-DOTA-TOC comparée à la scintigraphie monophotonique des récepteurs de la somatostatine dans la néoplasie endocrinienne multiple de type 1. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01236316⟩

Share

Metrics

Record views

310

Files downloads

2525