Prise en charge de l’état bucco-dentaire des personnes âgées diabétiques par les médecins généralistes et les chirurgiens-dentistes

Résumé : Ces vingt dernières années, la prévalence mondiale du diabète a augmenté de façon importante passant à 285 millions de patients en 2010. Il est connu que le diabète a pour complications de nombreuses répercussions bucco-dentaires. Néanmoins, cela n’a jamais été étudié chez les personnes de plus de 65 ans, qui constituent pourtant une fraction importante de la population diabétique. Méthodes : L’objectif de cette étude épidémiologique, prospective, non interventionnelle, multicentrique réalisée en seine maritime sur une durée de 20 mois était d’évaluer la prise en charge de l’état bucco-dentaire des patients âgés diabétiques par les médecins généralistes et les chirurgiens dentistes. Résultats : Dans cette étude, la totalité des patients d’âge moyen de 74.6 ans avaient un diabète de type 2, évoluant majoritairement depuis plus de 10 ans, traités par antidiabétiques oraux. La majorité des patients (16/26) avaient un suivi tous les trois mois en consultations de médecine générale Concernant le suivi dentaire, 2/3 des patients consultaient tous les 2 ans et plus, essentiellement pour des dégâts et douleurs. La plaque et le tartre étaient présents chez plus de 2/3 des patients et 15 patients présentaient des rétentions alimentaires lors de la visite chez leur dentiste. On notait la présence de xérostomie chez 42.9% des patients. Le nombre de dents moyen chez ces patients était inférieur au nombre de dents nécessaire pour avoir une mastication correcte.17% des patients estimaient avoir renoncé à des soins dentaires et 41.3% avoir des difficultés à obtenir des rendez-vous avec leur chirurgien dentiste. Dans cette étude, 50% des médecins et 42.3% des dentistes sollicités estimaient avoir une formation complète initiale sur le diabète de la personne âgée. En outre, 11% des patients n’avaient pas tenu informés leur chirurgien dentiste de leur diabète. Seuls 11.5% des médecins et 34.6% des odontologistes déclaraient réaliser des courriers à destinations de leurs confrères. Par ailleurs, 88.5% des praticiens sollicités souhaitaient la mise en place d’un dispositif de liaison. Conclusion : Le médecin généraliste a donc ici un rôle central de coordination et de prévention, en tant que premier acteur de la filière de soins dans la prise en charge de la santé orale du diabétique âgé, vis-à-vis du patient et du chirurgien-dentiste. La prise en charge médicale des personnes âgées diabétiques reste un enjeu important à venir pour la santé publique, compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie et de l’augmentation des personnes poly pathologiques.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [43 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01237515
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : jeudi 3 décembre 2015 - 13:10:20
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : samedi 29 avril 2017 - 07:09:33

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01237515, version 1

Citation

Oriane Parenté. Prise en charge de l’état bucco-dentaire des personnes âgées diabétiques par les médecins généralistes et les chirurgiens-dentistes. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01237515〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

127

Téléchargements de fichiers

1571