La réfraction oculaire : réfraction subjective binoculaire VS réfraction objective sous cycloplégique chez les enfants de 8 à 18 ans

Résumé : Le but de notre étude clinique est de comparer les différences de valeurs entre une réfraction subjective binoculaire sans cycloplégiant, et les valeurs obtenues avec une skiascopie réalisée avec cycloplégique. Lors de la réfraction subjective la mise en jeu de l’accommodation peut fausser les résultats de l’examen, notamment chez les sujets les plus jeunes ou la réserve accommodative est très importante. Dans certains cas et dans certaines conditions, il est possible d’utiliser un protocole de réfraction subjective binoculaire afin de limiter au mieux ce phénomène durant l’examen. Le meilleur moyen de définir la COT reste évidemment la réfraction objective sous cycloplégie, mais il paraît intéressant de chiffrer les différences obtenues avec une méthode subjective ne nécessitant pas l’instillation de gouttes et, par conséquent, constituant un protocole bien plus rapide.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [23 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01237754
Contributeur : Santé Uca <>
Soumis le : mercredi 6 janvier 2016 - 09:46:24
Dernière modification le : mercredi 30 mai 2018 - 01:08:02
Document(s) archivé(s) le : jeudi 7 avril 2016 - 15:44:19

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01237754, version 1

Collections

Citation

Romain Angénieux. La réfraction oculaire : réfraction subjective binoculaire VS réfraction objective sous cycloplégique chez les enfants de 8 à 18 ans. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01237754〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

329

Téléchargements de fichiers

4717