Cohabitation entre transports en commun publics et auto-organisation des transports. Le cas d'Addis Abeba – Éthiopie

Résumé : Le réseau de transport collectif d’Addis Abeba, capitale de l’Éthiopie, est propice à une analyse fine du système car c’est la seule ville du pays (et une des rares en Afrique) à disposer d’un réseau public de transport en commun. Ce réseau public cohabite pacifiquement avec des transports en commun artisanaux, ce qui rend d’autant plus intéressant l’analyse de l’organisation des transports en commun sur ce territoire. Ces recherches se placent en continuité de celles menées par Léa Wester à Lima, au Pérou (2012) et par Joan Perez à Brazzaville, au Congo (2009). La compréhension de ce système passe ici par la documentation, l’observation sociale, la passation d’entretiens et d’enquêtes, afin de pouvoir schématiser ces deux systèmes de transports collectifs, appréhender leur fonctionnement différents et l’organisation de leur cohabitation.
Type de document :
Mémoires
Géographie. 2015
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01242941
Contributeur : Géographie Amu <>
Soumis le : lundi 14 décembre 2015 - 12:41:11
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:07:52
Document(s) archivé(s) le : samedi 29 avril 2017 - 12:47:20

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01242941, version 1

Collections

Citation

Aurore Chavet Henry. Cohabitation entre transports en commun publics et auto-organisation des transports. Le cas d'Addis Abeba – Éthiopie. Géographie. 2015. 〈dumas-01242941〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

119

Téléchargements de fichiers

187