Accessibilité extérieure des cabinets médicaux : étude descriptive des 177 cabinets de médecine générale de Bordeaux

Résumé : Introduction : D’ici 2015, l’ensemble des cabinets médicaux devront être accessibles aux personnes handicapées (handicap moteur, visuel, auditif). La mise en œuvre de cette réglementation laisse perplexe, et semble difficile pour de nombreux cabinets médicaux urbains. Objectifs : Évaluer l’accessibilité extérieure des cabinets médicaux de médecine générale de Bordeaux ; mesurer l’accessibilité des cabinets médicaux selon les quartiers de Bordeaux et selon l’exercice seul ou en groupe ; mesurer l’écart entre les opinions des médecins généralistes sur l’accessibilité de leur cabinet et l’accessibilité mesurée ; recueillir leur point de vue sur la loi et son applicabilité. Matériel et Méthode : Cette étude descriptive transversale couplée à une enquête d’opinion a été menée de février 2014 à juin 2014. Ont été inclus les médecins généralistes avec ou sans une orientation particulière, exerçant dans un cabinet médical libéral situé sur la ville de Bordeaux. Résultats : 177 cabinets (regroupant 254 médecins généralistes) ont fait l’objet de l’étude descriptive (100%). 146 médecins généralistes correspondant à 146 cabinets médicaux (82,5%) ont été interrogés. Parmi les 146 cabinets interrogés nous trouvons 215 médecins généralistes, 70 femmes (32,5%) et 145 hommes (67,5%) pour un nombre moyen d’années d’installations de 19,9 années (+/- 12). 18 cabinets de médecine générale sur 177 (10,2%) répondent à l’ensemble des critères d’accessibilité extérieure. L’accessibilité est plus rare dans les quartiers anciens et historiques, alors qu’elle ne semble pas être influencée, en ville, par le fait d’être installé seul ou en groupe. 80 médecins sur 146 (55%) disent accueillir des personnes en fauteuil roulant et 85 (58%) se considèrent accessibles pour ces personnes. 105 (72%) disent avoir un cabinet accessible aux malvoyants. 53% des médecins généralistes de Bordeaux considèrent la loi comme peu utile ou inutile et 81,4% comme peu applicable ou inapplicable au niveau de leurs cabinets médicaux. 79 médecins sur 146 (54%) disent connaître les conséquences possibles en cas de non-respect de la loi. Conclusion : Notre étude montre que seulement 10,2% des cabinets de médecine générale de Bordeaux répondent à toutes les exigences d’accessibilité extérieure. Il reste donc beaucoup de travail à accomplir d’ici 2018 (3 ans à partir du 27 septembre 2015 pour réaliser les travaux). Nos craintes sont que soit les dérogations seront nombreuses et la loi n’aura pas beaucoup changé les choses pour les handicapés, soit que les exigences seront fortes et de nombreux cabinets médicaux risqueront de fermer, sans alternatives réalistes.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01247988
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mercredi 23 décembre 2015 - 11:44:04
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:31
Document(s) archivé(s) le : jeudi 24 mars 2016 - 12:20:25

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01247988, version 1

Collections

Citation

Allissia Higue. Accessibilité extérieure des cabinets médicaux : étude descriptive des 177 cabinets de médecine générale de Bordeaux. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01247988〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

212

Téléchargements de fichiers

70