Prise en charge d’une personne démente en fin de vie et de sa famille : rôle d’une psychologue en service spécifique Alzheimer

Résumé : Dans le contexte législatif et sociétal actuel, les personnes âgées accueillies en EHPAD peuvent définir un projet de vie, que les professionnels de santé ont pour mission de mettre en œuvre. Ce postulat exclut implicitement la question de la fin de vie que ces mêmes professionnels devront accompagner à un moment donné. Il semble donc important de se questionner sur la manière dont les Résidents sont accompagnés en situation palliative au sein de ces lieux de vie. L’objet de cette recherche est de présenter la situation complexe d’une personne âgée démente, non communicante, et en fin de vie. Le comportement de sa fille vient questionner le fonctionnement institutionnel et nous interroge sur la qualité de l’accompagnement d’une telle résidente aux derniers moments de la vie. Le travail est balisé par l’étude du terme de maltraitance, du concept de l’alimentation envisagée sous le prisme du soin, de la particularité de l’accompagnement des familles de patients en fin de vie, notamment en cas de maladie neurodégénérative, et enfin de la place du psychologue dans une telle situation.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01250691
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : mardi 5 janvier 2016 - 11:04:25
Dernière modification le : mercredi 19 septembre 2018 - 01:38:46
Document(s) archivé(s) le : jeudi 7 avril 2016 - 15:08:55

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01250691, version 1

Collections

Citation

Jennifer Oliver. Prise en charge d’une personne démente en fin de vie et de sa famille : rôle d’une psychologue en service spécifique Alzheimer. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01250691〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

190

Téléchargements de fichiers

504