Ligature hémorroïdale sous contrôle doppler avec mucopexie : résultats des 70 premiers patients d'une équipe spécialisée en chirurgie proctologique

Résumé : Introduction : La ligature artérielle sous contrôle doppler avec mucopexie a été décrite comme efficace et moins douloureuse que l’hémorroïdectomie conventionnelle de Milligan et Morgan. Nous avons analysé les résultats des premiers patients opérés par une équipe parisienne de spécialistes en chirurgie proctologique. Matériels et méthodes : Les patients ont été opérés avec le matériel THD®. Les antécédents médico-chirurgicaux hémorroïdaires, le motif de la chirurgie, le nombre de ligatures et de mucopexies réalisées, la durée d’hospitalisation et d’arrêt de travail ainsi que l’EVA de douleurs ont été analysés. Les scores de Thaha et al (0 à 19), de Wexner (0 à 20) et de qualité de vie (1 à 5) étaient calculés en pré et postopératoire en consultation, puis au téléphone. Les échecs et récidives ainsi que leurs traitements ont été évalués. Résultats : Soixante-dix patients ont été opérés entre novembre 2012 et juin 2014. Un patient a été perdu de vue en postopératoire. L’analyse portait sur 69 patients de 52 ans +/-11,8 en moyenne. Tous les patients avaient déjà eu un traitement médical, 44,9% un traitement instrumental et un seul une mono-hémorroïdectomie. Les indications chirurgicales principales étaient le prolapsus hémorroïdaire (52,2%, n=36) et les saignements (29%, n=20). Le nombre moyen de ligatures artérielles était de 5,1 +/- 0,8 et de 5,2 +/- 0,8 pour les mucopexies. L’hospitalisation était ambulatoire (n=34) ou d’une seule nuit (n=26) chez 87% des patients. Il n’y a eu aucune complication dans 92,7% des cas et celles survenues ont été mineures. Parmi les 48 patients ayant une activité professionnelle, 4 (8,3%) ont repris le travail le lendemain et la durée moyenne de l’arrêt de travail des 44 autres était de 11 jours +/- 6,5. Il se passait 16,5 mois +/- 4,9 entre l’intervention et l’appel téléphonique. Le score moyen de Thaha et al était significativement diminué : 7,2 +/-2,8 en préopératoire versus 1,7 +/- 2,8 lors de l’appel postopératoire (p<0,001). Pareillement pour le score de qualité de vie : 3,5 +/- 0,7 en préopératoire versus 1,5 +/- 0,85 (p<0,001). Le score de Wexner était stable ou s’était amélioré chez tous les patients sauf un. Au total, 61 patients (91%) étaient satisfaits de l’intervention. Ultérieurement, 10 patients / 61 (16,4%) ont récidivé en moyenne à 8,6 mois +/- 5,7. Parmi les facteurs prédictifs analysés, seul l’âge supérieur à 51 ans était significativement associé à une récidive plus fréquente (p=0,044). Conclusion : La ligature artérielle sous contrôle doppler avec mucopexie est une technique efficace à court-moyen terme. L’absence de complications et la reprise rapide des activités dans la majorité des cas font de cette technique une alternative séduisante à l’hémorroïdectomie conventionnelle.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [42 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01252350
Contributeur : Bu Santé Upjv <>
Soumis le : jeudi 7 janvier 2016 - 14:45:44
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:40
Document(s) archivé(s) le : vendredi 8 avril 2016 - 13:26:17

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01252350, version 1

Collections

Citation

Alexia Boukris Toledano. Ligature hémorroïdale sous contrôle doppler avec mucopexie : résultats des 70 premiers patients d'une équipe spécialisée en chirurgie proctologique. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01252350〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

144

Téléchargements de fichiers

879